Archives du mot-clé Singer

Singer dévoile sa première 911 Targa!

Temps de lecture estimé: 2’20

Ca y est, c’est elle! Nous vous l’annoncions il y a quelques semaines alors que Montana venait de crever l’écran, la 911 Targa restaurée par Singer est désormais une réalitée. Présentée le 25 juin à l’occasion du Festival of Speed de Goodwood, elle nous délivre tous ses secrets de fabrication. Et quelques détails croustillants…

07-singer-911-targa-1

Que l’on aime ou non la Targa, force est d’admettre que la dernière création du préparateur californien est un véritable canon de beauté. Discrète, avec sa livrée gris ardoise et ses petits pare-chocs façon Touring (rappelons qu’il s’agit là d’une coûteuse option comme seul Singer sait en inventer), elle ne laisse que mieux admirer son superbe arceau en nickel plaqué. Le travail du nickel est devenu l’une des spécialités de Singer, dont les petits pare-chocs arrière dans le matériau éponyme font un tabac chez les clients. Ce n’est pas par hasard que Singer a opté pour ce matériau afin de mettre l’arceau en valeur: il fait également écho aux premières Targa de 1965, dont l’arceau était en aluminium poli.

10-singer-911-targa-1

Notons toutefois que l’arceau de la Singer présente une signature esthétique unique: les deux fentes verticales de part et d’autre des montants l’arceau. Au contraire, la 911 Targa de 1965 possédait un arceau fendu de trois louvres, tandis que la 964 devait se contenter d’un arceau sans la moindre signature. Il faut dire qu’à cette époque, il était désormais noir mat, et que la Targa ne rencontrait plus tellement le succès…

17-singer-911-targa-1

01-singer-911-targa-1

Le cuir tressé et les sièges Touring ne laissent a priori aucun doute sur la vocation de l’objet: les promenades touristiques. On remarquera d’ailleurs à quel point la combinaison de gris et d’orange étonne par son élégance. Le toit de la Targa est à lui seul une petite merveille: composé de panneaux de fibre de carbone, il est recouvert d’un habillage de cuir du plus bel effet. Notez qu’il est toujours possible de plier le toit afin de le ranger dans sa housse de cuir orange, dans le compartiment à bagages. Cela ne fait aucun doute, Singer a pensé à tout, et a encore frappé très fort. Il faut dire que l’option Targa ajoutant un supplément de prix de 45 000$, la moindre des choses était de réaliser un travail irréprochable.

11-singer-911-targa-1

27-singer-911-targa-1

Contre toute attente, la toute première Targa de l’histoire de l’atelier californien, désormais fort de plus de 40 employés, adopte une configuration mécanique particulièrement aboutie. Le flat 6 a vu sa cylindrée portée à 4 litres par les mains expertes d’Ed Pink Racing, permettant au moteur d’afficher la puissance très confortable de 390ch ainsi que 315Nm de couple. Ajoutez à cela une boîte 6 vitesses empruntée à la 993 et les amortisseurs réglables Öhlins dignes d’une voiture de compétition, vous aurez alors un ensemble pour le moins inattendu sur une 911 Targa. Cela étant, Porsche nous avait bien gratifié en son temps d’une 911 Turbo Targa, cela n’est donc pas si farfelu.

30-singer-911-targa-1

25-singer-911-targa-1

Singer vient indéniablement de changer de statut. Alors qu’il n’était jusqu’à présent qu’un petit préparateur mono-produit, le petit sorcier américain démontre aujourd’hui ses compétences et sa capacité à s’attaquer à des chantiers innovants, nécessitant de longues heures de recherche et de travail. La plupart des porschistes de la planète se demandait si Singer n’était qu’un simple effet de mode, mais sa capacité à élargir sa gamme prouve qu’il est désormais nécessaire de considérer Singer comme un préparateur parti pour durer, et pour écrire une nouvelle page très exotique de l’histoire Porsche.

Crédits photos: Drew Phillips

Avec Montana, Singer nous éblouit encore!

Temps de lecture estimé: 2’10

Tout semble avoir été dit et redit sur les 911 restaurées par Singer. Et même si la présentation de chaque nouvelle réalisation reste un petit événement en soi, il est parfois difficile de trouver de nouveaux détails à raconter. Mais en se creusant les méninges, nous avons réussi! Et nous allons profiter du lancement de la superbe Montana afin de tout vous dévoiler.

20-singer-911-montana

Quelques mots sur Montana tout d’abord. Le choix du propriétaire s’est arrêté sur un ensemble à l’allure sportive. La combinaison d’une peinture bleue métallisée et de bandes décoratives orange n’est d’ailleurs pas sans rappeler les grandes heures du Gulf Racing Team tout en préservant un semblant d’élégance, cela dit. Point de pack Touring, ni de pare-chocs en nickel plaqué, encore moins de lettrage Porsche en or massif sur le capot arrière. Tout cela a d’ailleurs l’avantage de vous faire économiser quelques deniers sur la facture finale. Notons également que Montana ne dispose pas du bouchon de remplissage du réservoir au centre du capot avant, ni de la trappe à huile sur l’aile arrière. Si l’absence du premier est compréhensible du fait de son caractère peu pratique à l’usage, l’absence de la seconde est bien plus regrettable, tant sur le plan esthétique que pratique.

11-singer-911-montana

Presque classique, l’habitacle est un véritable cocon où le cuir tressé marron des sièges Touring se marie à merveille à la livrée extérieure. D’ailleurs, l’habitacle est habillé d’une option rarement sélectionnée: le tunnel central peint en couleur carrosserie. Une fois n’est pas coutume, cette option est ici très réussie, et apporte une touche d’originalité au milieu du cuir pleine fleur et des moquettes épaisses. Une option nécessitant un supplément de 7500$, tout de même! Profitons-en pour signaler la présence d’une boîte 6 vitesses empruntée à la 993, mais nous ne disposons d’aucune information au sujet du moteur.

41-singer-911-montana

53-singer-911-montana

A ce jour, le succès de Singer ne se dément pas, puisqu’une 28ème auto vient de sortir des ateliers du préparateur, qui devrait prochainement s’installer dans des locaux bien plus vastes, afin de répondre à une demande insatiable. Il est même surprenant que les prix n’augmentent pas, bien que le catalogue d’options ne cesse de s’enrichir et que le niveau de personnalisation exigé par les clients s’élève toujours davantage.

16-singer-911-montana

A ce titre, de nouvelles options viennent récemment d’enrichir le catalogue. En premier lieu, il est désormais possible de commander une déclinaison Targa, comme nous l’avions dit il y a quelques mois. Quelques modèles sont d’ailleurs en cours de réalisation, et devraient sortir des ateliers dans les mois à venir. Notons qu’opter pour une Targa nécessitera un supplément de prix de 45 000$! Euh, un Boxster, ce serait pas moins cher? Enfin, certains clients ayant manifestement estimé que les freins de la 993 Turbo sont décidément trop petits pour stopper une 964 à carrosserie en carbone sur des distances raisonnables, un système de freinage en alliage de carbone et céramique est également disponible. Moyennant 22 000$.

36-singer-911-montana

Les chiffres donnent le tournis, et suffisent à nous rappeler le degré d’exclusivité de ces autos décidément pas comme les autres. Si leur avenir sur le marché de la collection reste sujet à débat, il est probablement trop tôt pour en parler. Mais qu’importe, la question n’est pas là. Car une Singer reste avant tout un morceau de rêve inestimable, au propre comme au figuré.

Crédits photos: Drew Phillips

Avec Toronto, Singer repousse encore les limites de l’exclusivité!

Temps de lecture estimé: 1’30

Cela faisait presque longtemps que nous n’avions pas parlé de Singer Vehicle Design! Malheureusement, bien que le petit atelier soit plus occupé que jamais, toutes les réalisations ne sont pas aussi éblouissantes les unes que les autres. Il nous faut donc procéder à des choix au moment de vous dévoiler ces machines. Et Toronto, première Singer canadienne, nous semble digne d’intérêt à plus d’un titre.

Nous ne nous attarderons que rapidement sur le traitement extérieur de l’auto, car il ne recèle plus guère de surprises. Si vous êtes un lecteur régulier, vous êtes certainement capable d’identifier la plupart des équipements optionnels de Toronto. Notons toutefois une combinaison de couleurs pour le moins étonnante, débutant avec une peinture grise aux nuances crème. Même après des heures, nous ne cessons de nous poser la question: grise ou blanche?

14-singer-911-toronto

Il n’en reste pas moins que l’association avec des bandes oranges, et surtout des jantes vertes était osée! Il fallait déjà y penser, et le client est allé jusqu’au bout du plaisir en commandant des étriers peints en orange. Si la combinaison de vert et d’orange est plutôt réussie, nous essayons toujours de déterminer si, oui ou non, ce choix était opportun au regard de la peinture grise extérieure. Grise ou blanche? Mais trêve de palabres, il nous faut aborder le sujet le plus épineux: celui de l’habitacle qui, comme vous allez le voir, a bénéficié d’un traitement absolument inédit jusqu’alors.

41-singer-911-toronto

34-singer-911-toronto

Nous ignorons s’il s’agit d’une illusion d’optique, mais le cuir noisette habillant les sièges semble posséder quelques reflets de vert kaki. En écho aux jantes probablement, mais il ne s’agit visiblement que d’un effet de lumière. Mais prenez le temps de bien observer cet habitacle, n’avez-vous rien remarqué de nouveau? Il est en effet habillé de trois nuances de cuirs! Les assises sont habillées de cuir noisette, nous l’avons dit. La planche de bord, le volant, le dossier des sièges et l’arceau de sécurité optionnel sont habillés de cuir chocolat. Enfin, le tunnel central, les montants latéraux de bas de porte et l’entourage des sièges arrière sont habillés de cuir blanc. D’ailleurs, notre question lancinante est toujours d’actualité: s’agit-il de cuir gris, ou blanc?

54-singer-911-toronto

70-singer-911-toronto

Le sens du détail a été poussé jusqu’à opter pour un compte tours vert foncé, en lieu et place de l’orange habituel. Ces petits détails font partie des lubies (mais le terme est-il approprié?) des clients, désireux de s’approprier leur auto jusque dans le moindre détail. A ce titre, le propriétaire de la première Singer livrée à Hong Kong a commandé un cuir noir perforé conçu pour lui exclusivement. Que l’on approuve ou non, que l’on trouve la création de bon goût ou non, il va sans dire que Singer reste fidèle à sa devise malgré l’explosion des commandes: « Chaque détail compte ».

65-singer-911-toronto

62-singer-911-toronto

Crédits photos: Drew Phillips

L’exclusivité de Singer remise en question

Temps de lecture estimé: 2’45

Quelle idée saugrenue, que de douter du niveau d’exclusivité d’un petit artisan dont les autos sont très régulièrement facturées au-delà des 500 000$. D’autant plus que la qualité de la finition ne laisse aucun doute quant au niveau d’exigence inimitable que souhaitent atteindre les collaborateurs de Singer Vehicle Design. Pourtant, la présentation d’une nouvelle auto nous offre l’opportunité de nous poser quelques questions. Légitimes?

01-singer-911-la

La dernière venue, baptisée Los Angeles, est à tomber à la renverse, comme toujours. Croyez-le ou non, cette 911 arbore une couleur jaune, que Singer appelle jaune Namib, mariée à des bandes décoratives et une sellerie de cuir tressé en Blanc Ossement. Dix-huitième auto livrée par le petit préparateur, elle est une des premières à être montée sur des jantes à la finition « blanc nickel façon RSR », de toute beauté. Le ramage est à la hauteur du plumage, puisque l’irrésistible Los Angeles est équipée d’un moteur 3,8 litres développant 360ch, préparé par Cosworth, gage de qualité. La transmission est assurée par une boîte 6 vitesses empruntée à la 993.

10-singer-911-la

46-singer-911-la

Nos lecteurs les plus assidus auront déjà eu l’occasion de découvrir Virginia et Hong Kong2, et sans doute auront-ils noté que nous vous présentons ces nouvelles Singer de plus en plus régulièrement. Et pour cause, le rythme s’accélère dans le petit atelier croulant sous les commandes. A ce jour, sachez que Singer compte pas moins de 85 commandes fermes, et qu’il faut désormais compter un délai de deux ans avant de prendre livraison de votre 911 restaurée et revue par Singer.

14-singer-911-la

Si bien que certains commencent à se demander si on n’aurait pas les yeux plus gros que le ventre dans le petit garage californien. Alors que les premières Targa sont désormais en construction, qu’une version Clubsport sera bel et bien construite, et qu’il se murmure qu’une version quatre roues motrices serait en projet, l’on finit par se demander si Singer n’est pas allé un peu trop loin. Déjà, des clients potentiels s’émeuvent d’une moindre exclusivité, à mesure que le carnet de commandes approche la barre fatidique des 100 commandes fermes.

12-singer-911-la

N’est-ce pas un peu trop, et surtout un peu trop vite? Il faut savoir replacer les choses dans leur contexte. Et à mesure d’une vingtaine d’autos par an, ce n’est pas demain que Singer parviendra à satisfaire une demande croissante, d’autant plus difficile à satisfaire que l’auto n’est pas homologuée sur les routes d’Europe continentale, par exemple. Nous sommes donc bien loin d’une saturation du marché, et ces plaintes proviennent avant tout d’acheteurs potentiels habitués à des niveaux d’exclusivité toujours plus élevés. Cela permettra certainement de créer un – petit – marché de la seconde main, ce qui nous permettra enfin de savoir à quel niveau se maintient la cote d’un objet à mi-chemin entre l’oeuvre d’art et le tuning (« Frankenstein car », disent les américains).

08-singer-911-la

38-singer-911-la

Singer possède en plus l’atout précieux de posséder son propre environnement visuel, tout à fait unique. Nous entendons par là que cette combinaison Jaune Namib, cuir blanc sur une 991 Turbo vous vaudrait probablement de passer sous les fourches caudines des puristes et des garants du bon goût. Mais une Singer 911, qu’elle soit grise, ou verte à jantes violettes, reste à couper le souffle. Aucune combinaison de couleurs ne semble être sujette à débat. Toute nouvelle auto sortant des ateliers de Singer devient presque instantanément votre nouvelle Singer 911 préférée.

13-singer-911-la

42-singer-911-la

C’est un élément précieux, que cette capacité sans cesse renouvelée de surprendre à ce point. Il s’agit d’un atout inestimable, garant d’une dose supplémentaire d’exclusivité. Peu de préparateurs peuvent se targuer de proposer des autos faites à ce point sur mesure, tout en se gardant de sombrer dans le mauvais goût.  Qui a dit que les Singer perdaient de leur exclusivité??

 

Singer livre une nouvelle 911 à Hong Kong

Temps de lecture estimé: 3’00

Ce n’est pas la première fois, et ce n’est certainement pas la dernière fois que nous vous dévoilons une nouvelle 911 préparée par Singer en exclusivité! Et cela pourrait durer, car le succès du petit préparateur californien ne se dément pas. Le jour de l’ouverture d’un point de distribution à Hong Kong, Singer a en effet enregistré 7 commandes, en une seule journée! C’est d’ailleurs de Hong Kong dont il s’agit aujourd’hui, puisque nous vous présentons la deuxième réalisation destinée à un client du micro-état.

10-singer-911-hk2

La plupart des réalisations de Singer présentent des combinaisons de couleurs très raffinées, à l’image de la sublime Virginia, ou plus originales à l’image de la toute récente Connecticut. Dans le cas présent, il sera bien difficile de classer HK2 dans une catégorie précise. Sa peinture blanche aux tons nacrés plaide en effet pour le raffinement et la simplicité. En revanche, le lettrage Porsche bleu foncé combiné à des jantes bleu foncé mat plaident pour l’originalité et l’exotisme. La combinaison évoque les RS 2.7, non sans y apporter une touche de modernité fort appréciable.

19-singer-911-hk2

36-singer-911-hk2

Ce subtil compromis entre élégance et sportivité se retrouve dans les éléments décoratifs: alors que l’auto se pare de petits pare-chocs plaqués de nickel en option, le client s’en est tenu aux bandes décoratives type course. Ces décalcomanies restent néanmoins discrètes, créant un très léger contraste de gris sur la carrosserie blanche. La combinaison de couleurs peut être sujette à débat, mais nous la trouvons très réussie, avec une mention spéciale au bleu mat des jantes!

08-singer-911-hk2

Quant à l’habitacle, celui-ci laisse davantage de place à l’originalité. Son cuir bleu maritime créé un superbe contraste avec la carrosserie blanche, et se marie idéalement à la couleur des jantes. Nous retrouvons cependant cet étonnant mariage entre élégance et sportivité. L’arceau de sécurité habillé de cuir partage en effet l’espace avec les sièges Recaro en configuration Touring. A ce sujet, remarquez la présence d’un cuir tressé, autre option fort coûteuse. La bonne tenue de ce type de sellerie dans le temps est sujette à débat, mais Singer est réputé pour ne s’entourer que des meilleurs, gage de qualité et de longévité.

59-singer-911-hk2

55-singer-911-hk2

Du côté de la motorisation, nous ne disposons malheureusement d’aucune information. Rappelons que Singer propose trois motorisations: un 3,6 litres de 270ch, un 3,8  litres de 350ch, et enfin un 4 litres développant la bagatelle de 390ch! Cela étant, la présence d’une boîte 5 vitesses montée dans HK2, alors qu’une boîte 6 vitesses est également disponible en option, nous pousse à croire que cette 911 est équipée du 3,6 litres ou du 3,8 litres, que nous considérons comme le meilleur moteur. Bien plus puissant que le moteur de base de la 964, il offre des performances dignes de l’exclusivité de l’auto, tandis que le moteur 4,0 litres risque de s’avérer plus pointu à l’usage.

03-singer-911-hk2

30-singer-911-hk2

S’il est une question à la quelle nous pouvons répondre, et nous savons à quel point celle-ci est l’objet de tous les fantasmes, c’est bien celle du prix. Nous savons de source sûre que le prix d’une 911 Singer débute à partir de 395 000$ avec le moteur 3,6 litres, sans inclure le prix de la 964 servant de base à la reconstruction, ni, bien entendu, le prix des équipements optionnels. Et ce, à condition que l’auto soit homologuée dans votre pays, ce qui n’est pas le cas en France!

Crédits photos: Drew Phillips Photography