Archives du mot-clé RSR

Les 24 heures de Patrick Dempsey

Temps de lecture estimé: 3’15

La participation de l’acteur emblématique de la série Grey’s Anatomy aux 24 heures du Mans n’aura pas manqué de susciter un supplément d’enthousiasme autour de cette course mythique, notamment chez la gente féminine. Il s’agit déjà de sa quatrième participation (à Patrick Dempsey, pas à la gente féminine!), et la troisième au sein de son écurie Dempsey Del Piero Proton Competition. Cette année, le succès fut au rendez-vous pour la petite écurie, emmenée par un acteur dont la popularité dans les paddocks ne cesse de s’accroître au même rythme que sa légitimité de pilote automobile. Retour en images sur sa course, avec en prime quelques petites anecdotes.

M15_1997

Au cours de cette édition, nombreuses furent les 991 RSR  qui s’illustrèrent par leur formidable propension à servir de bois de chauffage, notamment l’une des RSR du team officiel Manthey dont la transmission prit feu après moins d’une heure de course. Ce fut également le cas de la RSR n°88 de l’écurie Abu Dhabi Racing, qui connut le même problème en début de soirée. Une telle hécatombe laissait présager le pire pour l’ensemble des 911, et l’on n’attendait plus grand chose du Dempsey Racing…

Capture d’écran 2015-06-13 à 16.00.03

Capture d’écran 2015-06-13 à 18.26.03

Mais Le Mans reste Le Mans, et le plus beau, comme le pire, est toujours possible. A ce titre, la 911 n°77 de l’acteur américain connut une course presque sans histoires, mis à part dans le dernier tiers de la course, où elle fut temporairement reléguée en milieu de classement. Il fallut toute l’expérience et la ténacité de Patrick Long afin de regagner le temps perdu, et de hisser de nouveau la 911 en troisième position de la catégorie GTE Amateurs. Après ce relais héroïque, Patrick Long céda le volant à Marco Seefried qui, bien que participant à la course mancelle pour la première fois, remplit parfaitement sa mission et franchit la ligne d’arrivée en 2ème position dans sa catégorie. Un beau succès d’estime que l’usine n’a pas manqué de saluer, d’autant plus que la collaboration entre Porsche et Dempsey Racing soufflait sa troisième bougie.

M15_1996

L’exposition médiatique dont bénéficie Patrick Dempsey ne doit pas faire oublier que piloter une Porsche 991 RSR pendant 24 heures au Mans est une mission confiée à trois pilotes. Cette année, Patrick Dempsey partageait le volant avec un jeune rookie autrichien, Marco Seefried, et le très expérimenté Patrick Long, qui signait là sa douzième participation sur le circuit de la Sarthe. L’occasion de retranscrire leur témoignage après cette belle course:

M15_1981

Patrick Dempsey: « Le mans est une course merveilleuse. Courir ici est toujours une expérience fabuleuse. La dernière heure de course fut particulièrement difficile pour notre équipe, mais tout le monde a donné le maximum. Heureusement, nos efforts ont été récompensés par une place sur le podium. Rien que cela suffit à démontrer à quel point les longs mois d’efforts pour arriver jusqu’ici valaient vraiment la peine. Je suis fier de l’équipe! »

M15_1999

Patrick Long: « Quelle course! Mon dernier relais fut difficile, le rythme imprimé pendant la course au Mans est incroyable. Mon premier objectif était de ramener la voiture aux stands en parfait état. S’il y a bien une chose que j’ai apprise au cours de mes douze participations au Mans, c’est bien celle-ci: dans les moments critiques, la voiture doit être intacte, sans cela vous n’avez aucune chance. Il s’agit de ma troisième participation avec Patrick Dempsey, et nous avions toujours rêvé de nous hisser ensemble sur le podium. Ce rêve est devenu réalité! »

M15_1995

M15_1955

Marco Seefried: « Nous avons vécu quelques moments très chauds en course dans les dernières heures de l’épreuve. Je dois dire que vivre ces moments depuis l’intérieur des stands m’a provoqué bien plus de sueurs froides que si j’avais été au volant. Il s’agissait de ma première participation au Mans. J’ai pris mon premier relais avec beaucoup d’humilité, puis j’ai gagné en confiance au fil de la course. Le Mans est une course étonnante, mais je n’aurais jamais cru qu’il était possible de maintenir une telle vitesse moyenne pendant toute l’épreuve. Cela nous a demandé de gros efforts, et l’équipe a été parfaite de bout en bout.« 

M15_1888

Un beau résultat qui n’aura pu qu’attiser les ambitions d’une écurie désormais galvanisée par le succès. Portée par la notoriété de Patrick Dempsey, l’écurie ne devrait pas rencontrer trop de difficultés au moment de renouveler son partenariat avec Porsche, ou de trouver de nouveaux sponsors. D’ailleurs, on a pu remarquer que tout au long de la course, l’acteur américain arborait au poignet, bien en évidence, une Tag Heuer Monaco identique à celle de Steve McQueen. Les grandes marques ne s’y sont pas trompées. Après Steve McQueen et Paul Newmann, Patrick Dempsey s’impose comme la nouvelle égérie d’un sport automobile unisexe et populaire. Merci Patrick!

Crédits Photos: Porsche AG, Eurosport

 

20 minutes de folie à bord d’une 911 RSR

La scène Porsche américaine est décidément remplie de passionnés totalement illuminés. Dans ce petit monde rempli de personnages atypiques parmi lesquels les plus célèbres s’appellent Magnus Walker ou encore Rob Dickinson, un nouveau venu fait beaucoup parler de lui ces derniers temps. Son nom? Lehman Keen. Il est loin d’être inconnu des initiés, puisque Lehman Keen a fait de sa passion son métier: il est aujourd’hui pilote officiel pour l’écurie Alex Job Racing, et compte à son actif, entre autres, une victoire en 2010 aux 12 heures de Sebring, une deuxième place aux 24 heures du Nürburgring ou encore un podium en GT2 aux 24 heures du Mans. Il a d’ailleurs fait parler son coup de volant pour des écuries renommées telles que le Dempsey Racing ou la mythique écurie Brumos Porsche. Cela étant, il s’est illustré ces dernières semaines en achetant une épée.

Une épée? Ce n’est pas si simple que cela. Grand amateur de Porsche à ses heures perdues, et partageant cela avec son père McGrath, les deux hommes se retrouvèrent un jour autour d’une vidéo présentant une réalisation d’Akira Nakai, célèbre au Japon pour avoir fondé RWB. Surnommé Nakai San, il a pour habitude de préparer des 911 en leur offrant un considérable élargissement des voies, faisant passer la 993 GT pour une danseuse étoile. Subjugués par la réalisation de RWB, les Keen décidèrent de commander leur propre RWB à Nakai San, et l’auto fut surnommée Naginata, qui n’est rien d’autre que le nom d’un sabre japonais. Puisque les images valent mieux qu’un long discours, je vous laisse découvrir dans la vidéo ci-dessous la fameuse Naginata:

On aime ou on déteste, tant l’identité visuelle de RWB est exubérante. Ses préparations sur base de 933 parviennent à préserver des lignes un peu plus harmonieuses (!!), mais l’intention est tout autre: la brutalité à l’état pur, et Nakai San est l’un des maîtres en la matière, tant il est difficile d’élargir une Porsche sans la ruiner totalement.

Mais Lehman Keen ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Passionné de Porsche et pilote automobile sont des qualités (ou des vices?) faisant parfaitement la paire, et forment une base idéale afin de participer, disons, au Mans Classic. Pas pour regarder, non! Pour piloter.  C’est donc à bord d’une 911 3.0 RSR d’une valeur dépassant le million d’€ que l’on retrouva Lehman Keen au cours de cette édition. Et comme vous le verrez ci-dessous, Leh possède un sacré coup de volant, puisqu’il parvient à tenir la dragée haute à une 935 pourtant bien plus puissante qui ne lui laisse aucune chance en ligne droite. Certains d’entre vous pesteront certainement en constatant que cette vidéo embarquée dure plus de 20 minutes. Mais rassurez-vous, une fois que vous aurez commencé le visionnage, je doute que vous puissiez en décrocher, quoi qu’il arrive…

Le site internet de Lehman Keen

Porsche de la semaine: 911 2.8 RSR Brumos

Le petit monde de la Porsche est ainsi fait… après une semaine à fouiller tous les sites possibles et imaginables à la recherche de perles rares, j’avais fini par choisir une fort jolie Porsche pour illustrer cette rubrique. Mais voici qu’hier soir, au moment précis où je pensais avoir trouvé tous les véhicules intéressants de la semaine, je me décide à rendre une dernière petite visite au site internet de l’enseigne Maxted-Page & Prill, pour le plaisir.

RSR_34face
Bleu, blanc et rouges, couleurs de la célèbre équipe Brumos Racing

Et une fois de plus, j’ai dû pousser un « waouh » à en réveiller mes voisins, car la surprise était de taille! Une 911 2.8 RSR aux couleurs de l’équipe Brumos! Magnifique!

RSR_arriere
Les ailes larges et le pare-brise à fixations allégées sont typiques des 911 RSR. Notez les pneus slicks

Lee Maxted-Page et Andy Prill figurent parmi les meilleurs spécialistes européens de la Porsche, à moins qu’ils ne soient eux-mêmes les meilleurs. Lee Maxted-Page, c’est « monsieur chercheur d’or », responsable de la partie commerciale, pendant qu’Andy Prill s’affaire en coulisses à remonter les moteurs les plus précieux les yeux fermés. La spécialité maison? L’ultra-rare et l’ultra-exclusif, l’impossible est leur marque de fabrique. Lee Maxted-Page est capable de vous trouver une 993 RS en une journée ou d’identifier le châssis le plus délabré qui soit, alors une 2.8 RSR, croyez bien qu’il en a l’habitude! Le nombre exact sorti des chaînes demeure inconnu, mais on estime qu’il oscille entre 48 et 52 RSR. Cela convient-il à vos critères d’exclusivité?

RSR_interieur
L’intérieur est comme neuf et possède, fait rare, des baquets d’époque.

Quant à sa RSR, il n’a pas dû mettre plus d’une demi-journée à la vendre. Elle n’était pas sur le site mardi soir, elle était vendue mercredi soir. Quoi de surprenant à cela, tant elle est dans un état remarquable? Il y a d’ailleurs fort à parier qu’elle sorte de restauration.

RSR_lateral
Aucune indication n’est disponible concernant son palmarès

Vous l’aurez compris, il est trop tard pour prendre votre téléphone et vous en porter acquéreur. Un autre acheteur aura été plus rapide. Il faut dire qu’une auto mythique portant les couleurs mythiques d’une équipe mythique, mieux vaut ne pas trop tergiverser au moment de se décider. Cependant, il me reste le plaisir inestimable du pauvre: la regarder, et rêver au jour où peut-être…

Découvres les autres merveilles de Maxted-Page and Prill ici :http://www.maxted-page.com/cars/default.aspx