Archives du mot-clé Facebook

Pourquoi rejoindre notre page Facebook?

Site remanié, nouvelles autos, vous avez certainement que 906 Chronicles a opéré depuis quelques temps une mue assez significative. Comme vous le constaterez dans les mois à venir, nous n’en sommes qu’aux balbutiements d’une nouvelle étape dans le développement du site, qui vous réserve encore quelques belles nouveautés. La dernière en date, dont il faut parler aujourd’hui, est la remise à plat de notre page Facebook. Et voici quelques bonnes raisons de la rejoindre.

Jusqu’à présent, la page Facebook n’avait servi qu’à relayer la publication de nouveaux articles, et a la publication occasionnelle de photos amusantes. Désormais, la page Facebook vous permettra de découvrir de nombreux contenus exclusifs. C’est dans cet esprit que de petits jeux seront organisés, et plus votre participation sera importante, plus vous aurez de chance de découvrir des autos remarquables. Ce contenu exclusif viendra s’ajouter à ce que vous pouvez découvrir sur le site, afin que la page Facebook s’inscrive dans la voie que je suis depuis le début: celle d’une recherche continue de sujets inédits et originaux.

Screen Shot 2014-03-06 at 10.21.47 AM
Le meilleur endroit pour voir de belles Porsche colorées tous les jours? Ce sera sur la page Facebook!

Par ailleurs, l’actualité de notre constructeur étant trop souvent constituée de rumeurs, ragots et autres élucubrations, c’est désormais sur Facebook que vous pourrez suivre l’actualité au jour le jour. Rassurez-vous, les actualités les plus importantes, telles que la sortie de nouveaux modèles ou les résultats en compétition ne déserteront pas le site dont l’audience ne cesse de s’accroître au fil des mois. Et pour cela, je vous dois à tous un grand merci!

Alors, rien d’obligatoire, mais retenez que plus l’audience de la page Facebook de 906 Chronicles sera importante, plus vous aurez la chance d’y profiter de contenus exclusifs parfois dévoilés en avant-première. Pour nous rejoindre, c’est par ici! venez vite!

 

Une communication sans grande saveur

Depuis sa reprise en main par Wendelin Wiedeking en 1997, la maison Porsche est passée du statut de petit constructeur de voitures de sport familial et attachant à celui de grande firme industrielle toute puissante. Dans de telles conditions, il n’est pas toujours si simple de préserver le capital sympathie généré par la marque Porsche. Un défi quotidien auquel le constructeur est confronté, est celui consistant justement à préserver cette image de marque, ainsi que l’admiration qu’elle suscite. Sans cela, le constructeur pourrait renoncer à étendre sa gamme et à vendre ses autos toujours plus chères.

C’est pour cette raison que Porsche dispose d’un service de communication parfaitement organisé, chapeautant aussi bien la propriété intellectuelle de la marque, que le lancement de nouveaux modèles sur Facebook ou la représentation du constructeur dans les salons internationaux. Une activité ne dégageant pas vraiment de chiffre d’affaires, mais ô combien stratégique. Justement, parlons de stratégie, la stratégie de communication de notre constructeur préféré.

i037495
Dans les années 80, nul ne se souciait à l’usine de voir une Carrera 3.2 Turbo Look apparaître fugacement dans Dragon ball Z

Cela fait déjà de nombreuses années que Porsche a repris la main sur la gestion de ses produits dérivés. Que ce soient les miniatures, les produits textiles, l’horlogerie ou la maroquinerie, il est désormais impossible de lancer une gamme de produits exploitant l’histoire de la marque sans son accord. Les miniatures officielles ne sont fabriquées que par des fournisseurs agréés. Il est en effet impensable pour le constructeur de voir son nom sali par une affaire d’exposition à des matières dangereuses ou de blessures occasionnées par des produits arborant son blason. Et au passage, de laisser s’évaporer de confortables redevances. D’où un contrôle tatillon sur l’ensemble des produits. Cela est parfois dommage, car cela nous prive de produits pour le moins folkloriques, mais cela est amplement justifié. Tout simplement afin d’éviter ce genre de massacres, qu’il est assez surprenant de voir le constructeur tolérer:

Ce n’est pas tant ici que le bât blesse. Il est surtout regrettable que Porsche axe de plus en plus sa communication vers une image de sérieux, sinon de froideur, au fil des lancements. L’exemple le plus désolant de cette stratégie se retrouve dans les salons internationaux. Porsche a en effet pris le parti de n’exposer que des autos de couleur Argent rhodium dans ses salons, à l’exception du nouveau modèle qui serait systématiquement présenté dans une couleur originale. Et côté originalité, nous nous sommes régalés : à titre d’exemple, prenons le salon de Genève de ce mois de mars 2014. Deux nouveaux modèles faisaient leur apparition officielle en Europe: La 911 Targa, et le Macan S Diesel. Originalité oblige, les deux autos n’étaient pas peintes en gris rhodium, mais en gris quartz… Attentions les enfants, youpi tralala!

1-3

1

Il est vraiment regrettable que Porsche ait perdu ce grain de folie, transformant de fait son stand en un lieu froid et insipide, alors que dans le même temps Audi, pourtant pas réputé pour son audace, n’hésite pas à illuminer son stand par la présence de modèles de multiples couleurs. Quant à Ferrari ou McLaren, la présence de couleurs vives sur leurs stands est une obligation gravée dans le marbre.

Parlons un instant des photos de lancement d’un nouveau modèle, car elles ne parviennent guère à illuminer le tableau. Porsche s’acharne depuis quelques années à nous présenter ses nouveaux modèles sous forme d’images de synthèse. Il est bien difficile de reproduire sur un logiciel les courbes d’une auto vues dans des conditions réelles. Cela tend à fausser la perception de l’auto que l’on a sous les yeux. Cela est bien regrettable, car cela ternit le plaisir procuré par l’effet nouveauté, toujours vivace chez les passionnés. Porsche aurait pourtant les moyens de mettre en scène de véritables autos dans de véritables décors. Peut-être est-ce dans le but d’éviter des fuites inopportunes, mais il n’est pas un seul des derniers modèles dont les images officielles, créées par ordinateur, n’aient terminé sur la toile avant leur présentation officielle. Et lorsque même un constructeur aussi petit que Pagani se risque à nous abreuver d’images bien réelles, l’on ne peut manquer de se dire que Porsche aurait un bel effort à fournir. Ajoutons à cela le fait que ces images de synthèse peinent parfois à reproduire la véritable couleur des autos présentées. Dans le cas d’une édition limitée telle que la 911 50 ans, cela est pour le moins fâcheux !

23930
Le seul avantage des images de synthèse est de gommer la moindre imperfection.

704844_588809454479531_1922564884_o
A choisir, je préfère les visuels officiels de Pagani, nettement plus audacieux, malgré quelques petits détails peu rigoureux. Qu’importe…

Fort heureusement tout n’est pas à jeter ! Porsche a admirablement su négocier le tournant des réseaux sociaux et de la communication numérique, en parvenant à impliquer ses fans et à obtenir de leur part des informations précieuses. L’on pense notamment à la 991 réalisée selon les vœux des fans de la marque sur Facebook, ayant conduit à la construction d’un exemplaire unique : la 991 édition 5 millions de fans. Conscient également qu’internet rendait obsolète la notion de secret de l’information, Porsche a su jouer le jeu avec la 918 Spyder en dévoilant au monde les diverses étapes de développement de sa supercar. Un processus renouvelé, certes très discrètement, avec la 919 Hybrid…

Elément capital de son image de marque, le constructeur ne pourrait que trop bien tirer parti d’un léger sursaut d’originalité qui ne manquerait pas d’apporter une bouffée d’air frais à une communication de plus en plus institutionnalisée (au sens péjoratif du terme). Et pourtant nous l’avons remarqué avec l’arrivée des réseaux sociaux, Porsche sait faire preuve d’originalité. A l’heure où de nombreux doutes planent au-dessus de Porsche, les amateurs s’alarmant de la montée en puissance de modèles de moins en moins exclusifs, il serait grand temps que le constructeur s’affranchisse définitivement de conventions qui risqueraient à terme de faire passer Porsche pour ce qu’il n’est pas : un constructeur ennuyeux.

Crédits photos:

http://www.autogespot.com/geneva-2014:-porsche-991-targa

http://www.autogespot.com/geneva-2014:-porsche-macan

http://www.imcdb.org/vehicle_37495-Porsche-911-Carrera-Cabrio-1985.html

http://www.prototypezero.net/2013/01/pagani-huayra-on-snow-snow.html

911 « 5 millions de fans »: les jeunes au pouvoir!

Peut-être l’avez-vous remarqué, Porsche a récemment construit une 911 Carrera 4S unique, destinée à célébrer les 5 millions de fans de la marque sur Facebook, configurée suivant les choix des internautes. Allons bon ! Encore une bonne excuse pour une édition limitée pas si limitée que ça ? Eh bien non, car elle ne sera probablement pas vendue, et elle est tout à fait unique. Mais là n’est pas l’essentiel, car grâce à cette initiative, Porsche fait preuve d’une très grande modernité, et prouve une fois de plus qu’elle prépare sa clientèle de demain. Explications.

1004657_10151783866342668_1974182388_n

Cela fait de la peine à dire, mais l’avenir des médias passe de moins en moins par le papier. La presse souffre, Internet triomphe, et avec lui, de nouveaux moyens de communication, au premier rang desquels se trouve Facebook. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs, les grandes marques se doivent de s’y faire une place. Mais le jeu n’est pas si simple : confrontée à la profusion de contenus dont disposent des internautes volages, le principal défi consiste à proposer des contenus exclusifs, que les internautes ne sauraient trouver dans d’autres médias. D’où cette idée qu’a eue Porsche, formidable selon moi, de proposer aux fans de la marque de configurer leur 911 pour célébrer les 5 millions de fans sur la page Facebook de Porsche. L’excuse est un peu facile, certes, mais qu’importe ! Car voici les jeunes amateurs de la marque qui se voient proposer de jouer avec le configurateur, de voter tour à tour pour la couleur extérieure, le pack aérodynamique, la couleur intérieure, les garnitures… Bien entendu, la majorité l’emporte à chaque fois, et de semaine en semaine, assistés par un conseiller de Porsche Exclusive, les internautes finirent par créer la Carrera 4S que vous avez sous les yeux aujourd’hui. Force est d’admettre qu’ils ont plutôt bon goût.

282812_10151777110442668_989722159_n

Nous voici donc arrivés à une première conclusion : Porsche maîtrise l’art de la communication et a parfaitement compris l’intérêt des nouveaux médias numériques. Cela ne peut que nous rassurer quant à la capacité de Porsche à se renouveler constamment. Mais plus encore, cela résulte d’une stratégie de fonds engagée par le constructeur : renouveler sa clientèle !

Le client actuel de la marque doit être âgé d’environ 45 ans, mais nul client n’est éternel, et c’est dès maintenant que Porsche se doit capter l’attention des jeunes générations de 18 à 30 ans. Et, dans cette perspective, l’utilisation de Facebook est bien sûr un passage obligatoire. Mais c’est bien ici que réside le coup de maître de Porsche, qui est parvenu, l’air de rien, à se procurer une quantité de données considérable concernant les goûts et les attentes de ces jeunes générations, donc de ses futurs clients potentiels. En proposant aux internautes de choisir leur couleur favorite, leurs équipements préférés, Porsche ne se contentait pas de construire une auto née du choix d’une majorité.

254667_10151777109792668_371923120_n

Elle accumulait des données indiquant vers quels types de couleurs orienter les futurs nuanciers, des informations indiquant qu’il faudrait peut-être sacrifier un peu de confort au profit de la sportivité, démontrant un engouement plus fort pour le cuir bi-ton, les cuirs clairs et les matières nobles. « Carbone ou aluminium ? Demandons leur avis aux fans ». Et ce, en mettant en valeur les compétences du service Exclusive et matière de conseil pour la personnalisation. Par le plus grand des hasards, les autos embarquant le plus d’options, les plus originales, donc les plus rentables, passent toutes entre les mains du service de personnalisation Exclusive.

998752_10151777109702668_2098269858_n

Enfin, plus vous parliez de Porsche à vos amis, plus vous accroissiez vos chances de pouvoir prendre le volant de l’auto dont nous parlons. Quel meilleur moyen d’accroître sa notoriété, et donc son statut de grande marque ? Cette 911 Carrera 4S est en somme bien plus qu’un petit hochet pour grands enfants. Il s’agit purement et simplement d’un moyen infaillible de connaître les goûts de ses futurs clients et de les attirer toujours plus vers la marque, et ce, à moindres frais. Ainsi équipée, la 911 sortie des chaînes pour l’occasion avoisine probablement les 150 000€. Un investissement, bien plus qu’une dépense, étant donné la notoriété supplémentaire, et l’image de marque moderne, qu’a acquise Porsche grâce à cette opération de communication. La page Facebook de Porsche avoisine aujourd’hui les 6 millions de fans, alors que cette auto spéciale ne fut présentée qu’à la toute fin du mois de juillet… Les jeunes prennent le pouvoir, on ne peut que s’en réjouir !