Archives du mot-clé Boxster S

L’un des premiers Boxster passés chez Exclusive

Temps de lecture estimé: 2’00

C’est un fait très regrettable dont la tendance ne fait que se confirmer: les premiers Boxster sont de plus en plus rares et il devient très difficile de trouver des exemplaires en parfait état. Son statut de petite Porsche n’a certainement pas joué en sa faveur, mais cela n’a pas empêché le département Exclusive de se pencher sur le cas du roadster. Nous vous offrons aujourd’hui l’opportunité de jeter un oeil à l’une des plus précoces réalisations d’Exclusive sur la base du Boxster.

Deux photos, c’est tout ce que nous avons pu trouver, malheureusement. Rassurez-vous, cela sera amplement suffisant afin de dresser un inventaire détaillé de l’ensemble des équipements spéciaux montés sur ce superbe Boxster. Superbe, cela sera probablement sujet à débat, tant la fibre sportive du roadster est ici exacerbée. Notez la présence d’un très rare pack Sport Design! Celui-ci se compose d’un aileron arrière, des jupes latérales empruntées à la GT3, ainsi que d’un bouclier avant également emprunté à la GT3. Vous avez dit petite Porsche? La fibre sportive est également mise en valeur par la présence de jantes Sport Design (devinez à qui elles ont été empruntées…) en couleur carrosserie, et d’un échappement sport, reconnaissable en raison de sa finition polie apparente.

porsche_boxster_2001_photos_1_1280x960

Ce n’est pourtant pas tout. Il y a de cela quinze ans, le carbone était encore très cher, et l’aluminium remplissait parfaitement le rôle d’élément décoratif optionnel, dans la catégorie poids plume. C’est la raison pour laquelle ce matériau habille les arceaux. Afin de se conformer à un code visuel fondé sur le bleu et le gris, les étriers de freins sont peints en gris argent, contre le rouge d’origine. Quel charmeur, ce Boxster!

Le traitement de l’habitacle est tout aussi impressionnant. Bien que tendu de cuir gris, notez que le montant du pare-brise, le rétroviseur et les pare-soleils sont habillés de cuir bleu. Ce n’est peut-être pas du meilleur goût, mais correspond tout à fait au thème. Un thème que l’on retrouve sur la console centrale, les fonds de compteurs ou l’entourage des cadrans peints en couleur carrosserie. D’ailleurs, la légion porschiste sera attribuée au lecteur qui saura identifier cette couleur.

photos_porsche_boxster_2001_1_1024x768

Nous vous disions que l’aluminium était très à la mode en ce temps, l’habitacle ne fait que le confirmer: les ailettes des aérateurs, le cerclage du volant, l’entourage du levier de vitesses et le frein à mains sont habillés du précieux matériaux, conférant à cet habitacle une atmosphère véritablement unique. Au regard de la quantité d’options embarqués sur ce Boxster, il est bien possible que le prix final ait permis à un éventuel acquéreur de s’offrir une 911. En y repensant aujourd’hui, de nombreuses questions restent en suspens: où diable ce Boxster peut-il se trouver aujourd’hui? Et son propriétaire a-t-il conscience de posséder un Boxster exceptionnellement rare? Qu’il est regrettable que nous ne puissions en voir davantage équipés ainsi.

De notre avis personnel, bien qu’excessive, l’apparence de ce Boxster est aussi réussie que démoniaque. Equiper un Boxster de la sorte aujourd’hui serait pourtant perçu comme d’un goût douteux. Les jantes couleur carrosserie ne sont plus guère à la mode, et même Porsche a renoncé à greffer un aileron proéminent sur le Boxster. Cela rend ce Boxster S d’autant plus intéressant, en raison du témoignage qu’il apporte sur les tendance automobiles d’une autre époque, même s’il n’a rien d’un collector.

Quoi de neuf? Semaine du 10 au 16 mai

Le Cayman GT4 montre les dents

La rumeur était loin d’être infondée! Quelques jours à peine après avoir dévoilé le projet dans un communiqué, voici que les chasseurs d’images du Nürburgring ont photographié ce qui, à n’en pas douter, sera le futur Cayman GT4, partageant le même ADN que la 911 GT3. Moins discret était impossible, tant ce Cayman dévoile sans complexe son gigantesque aileron et son bouclier avant béant. De quoi faire passer le Cayman R pour un asthmatique.

15-Porsche-Cayman-GT4-3[3]

Nous ne disposons à ce jour d’aucune information. Tout au plus remarque-t-on que le travail aérodynamique semble moins approfondi que sur la GT3 RS à venir, et que ses ailes ne semblent pas élargies. Notons toutefois le petit aileron arrière qui semble avoir été remplacé par un petit becquet en forme de queue de canard, ainsi qu’un extracteur d’air installé devant le capot avant. Pour ne rien vous cacher, Porsche a certainement fait exprès d’affubler son prototype d’éléments extérieurs aussi peu discrets. Il n’était pourtant pas difficile de tester le moteur et le châssis du GT4 (c’est son nom de code), sous une carrosserie traditionnelle, mais non, ils ont décidé d’en faire des tonnes.

15-Porsche-Cayman-GT4-4[3]

15-Porsche-Cayman-GT4-8[3]

Cela résulte selon moi de deux facteurs: le premier est d’attiser les convoitises et l’envie des amateurs, tout en continuant à faire parler du constructeur, et pour de bonnes raisons! Cela était devenu rare, ces derniers temps… D’autre part, cela permet de leurrer les chasseurs d’images et autres indiscrets: en leur livrant soi-disant « naïvement » le Cayman GT4 sur un plateau, le constructeur est assuré de pouvoir affiner les parties sensibles du développement du véhicule dans le calme. Du moins, espérons-le. Comme l’attente sera longue…

15-Porsche-Cayman-GT4-7[3]

Le grand retour du Bleu Riviera!

Mama miaaaaa! Cette fois-ci, c’est sûr, Exclusive a tartiné du clown sur une tranche de lion! Les dernières créations du département de personnalisation s’étaient montrées pour le moins audacieuses, et plutôt réussies. Exclusive s’est de nouveau attaqué au Boxster, et le moins que l’on puisse dire est que le résultat est éblouissant, puisqu’il marque le grand retour du bleu riviera!

Porscher-Boxster-Exclusive-1[6]

Au menu, Exclusive s’est procuré un petit Boxster S, et l’a drapé de bleu riviera. Il s’est ensuite attelé à lui donner de faux airs de Boxster GTS et le dotant de jantes de 20 pouces Carrera Sport partiellement peintes en noir. Remarquez ensuite la présence du pack Sport Design, caractérisé par la présence du bouclier avant du Boxster GTS à la partie inférieure peinte en couleur carrosserie. Il en va de même pour l’extracteur à l’arrière, également peint en bleu riviera. Les arceaux de sécurité sont également peints de la couleur de la carrosserie, ce qui n’a pas empêché les sorciers d’Exclusive d’éviter l’indigestion de bleu en optant pour le pack extérieur peint, comprenant les branches des rétroviseurs ainsi que le contour des entrées d’air latérales peints en noir. Afin de bien correspondre aux prétentions sportives que laisse présager un tel aspect, Exclusive a doté sa dernière création du châssis sport abaissant les suspensions de 20mm, sans oublier les freins PCCB, option pour le moins dispendieuse…

Porscher-Boxster-Exclusive-2[7]

L’intérieur est traité de la même façon: il n’y en a que pour le sport, et vous ne manquerez pas de remarquer les sièges baquets optionnels à coque en carbone, dont la partie centrale a été recouverte d’un cuir de couleur bleu similaire à celui de la carrosserie, cela ne s’invente pas! Notons au passage l’impression du blason Porsche dans les appuie-tête, ainsi que les ceintures de sécurité gris argent. Le mariage cuir noir – aluminium brossé parcourt l’habitacle, puisque l’on retrouve de l’aluminium sur les panneaux de porte, les baguettes du tableau de bord et la console centrale, mais l’on notera surtout la présence d’un superbe pédalier en aluminium brossé, ainsi que de seuils de porte illuminés à l’effigie d’un circuit (mais lequel?).  Rappelons qu’Exclusive a fêté il y a peu ses 25 ans, mais semble encore bien loin de l’âge de raison. Nul ne s’en plaindra!!

Porscher-Boxster-Exclusive-5[7]

Porscher-Boxster-Exclusive-4[7]

Porscher-Boxster-Exclusive-6[7]

Porscher-Boxster-Exclusive-8[6]

Le tigre est formellement interdit en concession

Ils ne s’arrêtent jamais ces américains! A l’heure où les premiers Macan arrivent en concession, il sembleraient que de nombreux concessionnaires des Etats-Unis aient eu la riche idée de louer des tigres à des zoos locaux afin qu’un vrai tigre (en cage), soit présent lors de la présentation en grande pompe du dernier petit SUV dont le nom, rappelons-le, signifie tigre en indonésien.

Cela étant, l’initiative n’a pas été du goût des associations de protection des animaux, puisque les associations « Big Cat Rescue » et « People for the Ethical Treatment of Animals » se sont plaintes auprès de Porsche North America à plusieurs reprises. Par conséquent, la direction de la filiale américaine a demandé à ses concessionnaires sur le territoire de ne plus convoyer de tigre vivant lors des présentations officielles. Il est vrai qu’il serait regrettable d’apprendre qu’un tigre a mordu un vieux monsieur qui se serait approché trop près. « Pauvre bête, être obligée de bouffer des vieux » dirait Coluche…

Le procès qu’on attendait tous!

Le décès de l’acteur Paul Walker avec son ami Roger Rodas au volant d’une Carrera GT ayant eu lieu aux Etats-Unis, il était impossible qu’un tel événement ne se termine pas sans un immense épilogue judiciaire sous la forme d’un procès contre l’arbre que la Porsche a percuté, le constructeur de génie civil ayant déposé le bitume, les riverains qui dormaient et leurs matelas trop douillets. Sans oublier, bien sûr, Porsche… Cette plaisanterie mise à part, il est tout à fait exact que la veuve de Roger Rodas, Kristin Rodas, a décidé de porter plainte contre le constructeur afin d’obtenir un dédommagement pour le décès de son époux.

4f8c41a645a5eaaf7f5be3dd5d3ff67c
Paul Walker en passager de la Carrera GT, quelques heures avant son décès.

Il serait indiqué dans la plainte que « la Porsche Carrera GT était dangereuse pour l’utilisation qui lui était attribuée, en raison de défauts dans sa fabrication, sa conception, ses tests, ses composants et ses constituants ». 

Autrement dit, Porsche ne sait pas construire de voitures. Mme Rodas souligne par ailleurs qu’il n’existait aucun dispositif de protection du réservoir, ce qui aurait pu éviter l’embrasement de l’auto, et que son mari, pilote expérimenté, était largement capable de contrôler le véhicule à 90km/h. Un fait inexact, puisque le rapport d’expertise stipulait que la Carrera GT filait à 149km/h au moment de l’accident. Soucieux d’ailleurs d’assumer ses responsabilités, Porsche avait commandé cette expertise, afin de savoir si le véhicule était en cause. L’on apprend pourtant qu’il existe des « preuves démontrant que le véhicule avait été modifié et n’avait pas été entretenu convenablement ».

Il n’en reste pas moins que c’est avant tout un sentiment de malaise qui règne devant cet appât du gain déplacé. Toujours est-il que le constructeur, probablement peu désireux de risquer son image de marque dans un long et pénible procès, négociera certainement un accord amiable assorti d’une clause de confidentialité…

Sources:

http://lifestyle.boursorama.com/article/une-plainte-contre-porsche-apres-la-mort-de-paul-walker_a646/1

http://www.carscoops.com/2014/05/porsche-asks-north-american-dealers-not.html

http://www.carscoops.com/2014/05/new-porsche-cayman-gt4-in-fresh-batch.html

http://www.carscoops.com/2014/05/boxster-s-in-riviera-blue-courtesy-of.html

Quoi de neuf? Semaine du 28 février au 7 mars

Exclusive dévoile un nouveau Cayman S

Il peut être bon de le rappeler, le département Porsche Exclusive est fait pour ceux qui ne sauraient trouver leur bonheur dans la liste interminable d’options du constructeur. Exclusive permet aux clients de laisser libre cours à leurs envies, afin qu’ils puissent prendre possession d’une auto leur convenant dans les moindres détails. Cependant, afin de convaincre les clients de se laisser aller à céder aux sirènes dispendieuses d’Exclusive, il est plus que nécessaire à ces sorciers de la personnalisation de montrer l’étendue de leur savoir-faire.

Dans cette perspective, Exclusive s’est penché sur le cas du Cayman S. Superbe dans sa livrée gris agate, son agressivité est exacerbée par le contraste créé par les jantes peintes en noir, au même titre que le bas du bouclier arrière ou les montants de rétroviseur, sans oublier de discrètes bandes latérales. Il serait trop long de détailler l’ensemble des options; soulignons toutefois la présence de sièges baquets, de nombreux placages de fibre de carbone, ainsi que de fonds de compteurs jaunes apportant une touche de luminosité. Un sans faute, qui ne manque pas de rappeler que même le gris peut avoir du charme!

Cayman_front

cayman_back

compteurs

interieur

tableau

Exclusive dévoile un nouveau Boxster S

Les contrastes sont à la mode! C’est d’autant plus le cas avec ce Boxster S de couleur jaune vitesse, embarquant le même lot d’équipements extérieurs de couleur noire que son cousin à toit rigide; Difficile de s’en plaindre, tant l’ensemble est réussi! Le festival de couleurs continue à l’intérieur, grâce à la présence de nombreux éléments peints en jaune vitesse. Au risque de friser l’indigestion? Oui, un peu. Mais tout de même, je n ‘oserais m’en plaindre, tant il est gratifiant de voir des autos si originales!

boxster_top

Bfrontl

boxst

seuils

dash

console

zoom

Exclusive dévoile un nouveau Cayenne S

C’est vrai, c’est moins sexy qu’un Cayman S taillé pour la piste, mais faut-il pour autant se priver d’emmener sa petite famille dans une auto originale? Ce Cayenne S ne manquera pas de réjouir les amateurs de couleurs rares. L’extérieur se drape de mahogany métallisé, et ce jusque sur les jantes. On aime ou on déteste ce mélange de rouge et de marron, mais l’on ne saurait prétendre que cela manque d’allure. Quant à l’intérieur, l’originalité est également de mise, avec un cuir bicolore mélangeant expresso et marron noisette, jusque sur les lamelles des aérateurs. Quant à l’équipement de confort, il ne manque rien.

MahoganyS

mahogS

zoom

zoom

Exclusive dévoile une nouvelle Panamera S

Eh oui, même la Panamera a droit à son lot de personnalisation. Cela était d’autant plus nécessaire que Porsche Exclusive n’avait rien dévoilé depuis le restylage (bienvenu) de la Panamera. Nous commençons donc avec une Panamera S terre d’ombre métallisé. Une fois de plus, les jantes sont peintes de la couleur de la carrosserie. Il est difficile d’imaginer que cette option, lancée avec la 996, n’avait que peu de succès et choquait plus qu’elle ne plaisait! Le cuir crème vous donnera la sensation reposante de vous trouver dans un cocon, rehaussé de quelques touches d’aluminium.Peut-être les placages de bois auraient-ils été plus à leur avantage avec le cuir crème, d’autant que cette Panamera S semble jouer la carte de l’onctuosité.

lombregauche

ombredroite

omberintérieur

compteurs

Exclusive dévoile une nouvelle Panamera Turbo

La Panamera S faisait figure de cocon, la Turbo aura le rôle de brute prête à en découdre. Tout en ménageant vos lombaires, cela va de soi. La peinture gris campovolo est une nouvelle fois mise en valeur par un contraste créé par la peinture noire enveloppant les jantes. Il est difficile d’imaginer que l’option jantes peintes, lancée avec la 996, n’avait que peu de succès et choquait plus qu’elle ne plaisait! Vous retrouverez le gris campovolo sur de nombreux éléments de la planche de bord, rehaussés de rouge au fond des compteurs ou sur les ceintures de sécurité. Rien qui puisse troubler l’atmosphère cossue dégagée par le cuir gris agate.

Panam_gris

panam_back

intérieur

vents

Si seulement Porsche pouvait dévoiler de nouvelles préparations tous les jours… A quand une GT3 et une 918 Spyder préparées par Exclusive?

Davantage de photos ainsi que la liste des options embarquées dans chaque auto ici:

http://www.porsche.com/france/accessoriesandservice/exclusive/examples/