Archives du mot-clé 981

Nouveau Boxster Spyder, nouveau carton plein!

Temps de lecture estimé: 2’10

Cayman GT4, 911 GT3 RS, et désormais le Boxster Spyder. Décidément, l’année 2015 restera dans les annales de Porsche comme un grand, très grand crû! Jamais nous n’avions eu la chance de vivre un tel déluge de nouveautés aussi délurées dans une période aussi courte. Devra-t-on s’en plaindre? Certainement pas! Laissons plutôt durer le plaisir en effectuant un petit tour d’horizon du dernier venu.

P15_0201

Il y a tant à dire que nous ne savons guère par où commencer. Les critiques? Gardons cela pour la fin! Jetons donc notre dévolu sur l’atout maître du Spyder: son esthétique! La face avant ne vous est pas inconnue: il s’agit de celle du Cayman GT4, son parent le plus proche. De même, la jupe arrière lui est empruntée. Pour le reste, Porsche a préféré se passer de l’aileron arrière massif, au profit d’un becquet évoquant la queue de canard de la RS 2.7. Le point culminant est bien évidemment ce capot arrière doté d’un superbe double bossage que Porsche dit être inspiré de la 718. On ne peut que leur donner raison. D’ailleurs, un gros aileron aurait totalement gâché l’effet esthétique de ce capot arrière.

P15_0199

Ce capot arrière possède d’ailleurs son utilité, puisqu’il se relève intégralement afin de loger une capote au maniement amélioré. Si la capote du Boxster Spyder génération 987 rappelait l’étanchéité et la facilité de montage des tentes utilisées par les paras de Diên Biên Phu, la capote de la génération 981 laisserait presque croire qu’elle a été conçue par les ingénieurs de Décathlon: toujours manuelle, mais bien plus instinctive. Et étanche, par la même occasion! Il fallait bien cela pour abriter un habitacle dépourvu de climatisation, de radio, et de module de communication, dans le plus pur esprit des 356 Speedster! Nous recommandons une nouvelle fois d’opter pour les baquets optionnels de la 918 Spyder. Et tant qu’à jouer la fibre nostalgique jusqu’au bout, optez pour le pack Spyder Classic combinant le cuir rouge à l’alcantara noir, de toute beauté!

Capture d’écran 2015-04-02 à 18.21.01

P15_0202

Ce que l’on ne vous dit pas au sujet de l’équipement, c’est qu’en optant pour la sellerie en cuir et alcantara avec coutures contrastantes, vous bénéficiez d’office du pack intérieur peint en couleur carrosserie, comme nous avons pu nous en rendre compte sur le configurateur. Quelle belle surprise! Espérons que cela incite les clients à opter pour des couleurs vives. Car pour le reste, il vous faudra composer avec un équipement de série fort rudimentaire, le confort étant en option, à croire que Porsche ait mandaté Colin Chapman pour une conférence grassement rémunérée. Nous nous égarons… En dernier lieu, la philosophie pure et dure du Boxster Spyder est parachevée par la présence de série d’une boîte manuelle. Si vous souhaitez une boîte PDK, il vous faudra tout simplement acheter un autre modèle! Le Spyder répond de la même philosophie que le Cayman GT4!

Capture d’écran 2015-04-02 à 18.26.10

Capture d’écran 2015-04-02 à 18.21.58

La motorisation est sensiblement identique, à ceci près que le Spyder émarge à 375ch, quand son frère GT4 émarge à 385ch. Les performances laissent toutefois pantois: 4,5 secondes de 0 à 100km/h, et 290km/h en pointe! Qui a dit que les cabriolets étaient pour les filles? Au moins, les hommes ne risquent pas d’être décoiffés… D’autant qu’avec des suspensions abaissées de 20mm, les passages en courbes risquent de se transformer en pogos de concerts de hard rock! Plaisanterie à part, il ne fait aucun doute que le Boxster Spyder soit véritablement le cabriolet sans compromis de la gamme Porsche. Et l’on se prend à rêver d’une 911 similaire…

P15_0192

La critique, maintenant! Y en a-t-il beaucoup à proférer? A vrai dire, mis à part de nouvelles jantes au dessin à peine renouvelé que l’on aurait préféré voir remplacées par celles de la GT3, on pourra surtout regretter une auto de lancement franchement terne. Le blanc et les jantes grises font rarement bon ménage. Cela est d’autant plus le cas que le constructeur a opté pour un habitacle désespérément noir et gris, alors que les coutures rouges auraient apporté un supplément de gaieté fort bienvenu. Cela est d’autant plus surprenant que le Cayman GT4 et la GT3 RS n’avaient pas hésité à jouer à fond la carte de la couleur. C’est à n’y rien comprendre. Mais qu’importe, car il ne fait aucun doute que les clients n’auront aucun mal à se jeter sur les bons de commande, même avec un prix de départ fixé à 82 430€. Espérons simplement qu’ils osent la couleur…

P15_0189

Crédits photos: Porsche AG

Visite chez Porsche Innsbruck: des GTS à tout va

Temps de lecture estimé: 2’40

Quelle chance que de passer quelques temps en Autriche! Dans un pays germanophone, nul doute que les Porsche seront légion! Qui plus est, il s’agit de la terre natale de la famille Porsche, on devrait donc en trouver à tous les coins de rue! Eh bien non, malheureusement… S’il existe bien quelques autos que nous sommes venu chercher, on ne peut guère dire que les Porsche soient monnaie courante, d’autant plus dans cette région montagneuse. Nous avons donc décidé de rendre une petite visite au centre Porsche local.

20150320_172911

Le moins que l’on puisse dire est qu’il est facile d’identifier les nouveautés. Le contraire serait étonnant chez un revendeur officiel, mais l’espace assez restreint a poussé la direction a faire des choix. Ainsi, la gamme GTS était particulièrement bien représentée, représentant près de la moitié des autos du showroom. A commencer par un Boxster GTS, qui n’avait guère de mal à mobiliser l’attention.

20150320_172533

A voir ce Boxster dans son rouge éclatant, habillé du pack intérieur GTS, on se dit que les propriétaires sont de sacrés veinards. L’auto est superbe, et le traitement de l’habitacle est un véritable sans faute. Le mélange de cuir, d’alcantara, de carbone marié idéalement aux surpiqûres rouges ne laisse pas indifférent. Quant aux jantes à la finition satinée, elles apportent une pointe d’agressivité admirable. On regrettera seulement que ce Boxster soit peint en Rouge Indien et non drapé du superbe Rouge Carmin métallisé nettement plus éclatant, bien que plus foncé…

20150320_172544

20150320_172513

Une autre petite déception concerne l’ensemble des éléments en plastique noir apparent. Le bouclier avant, la base des rétroviseurs, les prises d’air latérales et l’extracteur, cela fait beaucoup de « toc » pour une auto aussi haut de gamme. Un élément fâcheux que nous avions déjà évoqué au sujet de la nouvelle GT3 RS, et nous ne changeons pas d’avis.

20150320_172633

20150320_172605

Quant au Cayman GTS, sa livrée intégralement noire ne laissait guère de place à l’originalité. Cela étant, le rouge des étriers et des surpiqûres intérieures créait un contraste intéressant, bien que le noir ne soit pas recommandé sur le Cayman GTS: cela masque les lignes agressives d’une auto bien plus à son aise en Bleu Saphir, ou dans l’inévitable Rouge Carmin. Quel coup de génie que cette livrée spéciale! Vraiment, c’est une option que nous recommandons vivement en dépit de son tarif élevé.

20150320_173502

20150320_173827

Si toutefois vous ne pouviez vous passer d’une livrée discrète, optez pour le Gris Quartz. Contre toute attente, cette 911 Carrera GTS cabriolet ne laissait personne indifférent. Il suffit de peu afin de sublimer une Porsche: des jantes de Turbo S peintes en noir mat, des ailes larges et des grilles sur le capot arrière évoquant les Classic. Une fois de plus, le pack intérieur GTS suffit à apporter la touche de couleur décisive, le rouge seyant à merveille à cette combinaison Gris Quartz – Noir. D’ailleurs, sachez que le Noir Intense sied davantage à la 911 qu’au Cayman, au risque de passer pour des girouettes…

20150320_172807

20150320_172936

20150320_173024

20150320_173121

20150320_172855

20150320_172828

Il ne fait nul doute que la gamme GTS se distingue aujourd’hui par un ensemble de modifications esthétiques suffisant à les rendre nettement plus désirables que le reste de la gamme. A ceux qui hésiteraient encore, nous pouvons aujourd’hui affirmer qu’il n’y a plus une seconde à perdre, il vous faut une GTS! Un seul regret cependant, celui de n’avoir pas encore eu la chance de voir cette superbe livrée rouge Carmin, pourtant indispensable…

Un Boxster à queue de canard? Quelque chose se prépare…

Temps de lecture estimé: 1’20

Fichtre! Pour une surprise, c’est une surprise. Autant nous savions depuis longtemps que Porsche nous prépare un Cayman GT4 affublé d’un gros aileron, autant ce curieux Boxster surgit sur la toile pour la première fois. De quoi s’agit-t-il? Examen des possibilités…

  • Un Boxster GT4?

Une fuite sur le site internet de la Porsche Driving School américaine a confirmé qu’il existerait bel et bien un Cayman portant le patronyme GT4. Dès lors, les gammes Cayman et Boxster bénéficiant de déclinaisons similaires, il semble parfaitement plausible que ce Boxster soit un « GT4 » probablement un peu assagi.

New-Porsche-Boxster-GT4-3

En effet, si l’on conçoit assez bien la présence d’un aileron proéminent sur le capot arrière du Cayman, il faut admettre que cela serait un peu plus incongru sur un petit roadster. Il n’aurait rien d’illogique à voir Porsche opter pour un appendice plus discret mais tout aussi évocateur, d’où cette jolie queue de canard. D’autre part, le bouclier avant est identique aux grossiers prototypes que l’on peut apercevoir sur le Cayman GT4.

  • Le futur Boxster Spyder?

La question est de savoir si le Boxster Spyder ne sera tout simplement pas remplacé par cet hypothétique Boxster GT4. Nous jouons sur les dénominations, certes, mais le Spyder semblait fait dans un autre moule: sur ce prototype bleu, où se trouve la capote manuelle caractéristique de l’ancien Spyder? Quant à l’aileron arrière dudit Spyder, il en imposait davantage!

New-Porsche-Boxster-GT4-9

Peut-être le Spyder sera-t-il une édition limitée adoptant peu ou prou le positionnement du Speedster, tandis que ce soi-disant Boxster GT4 occupera un autre positionnement plus extrême. Plus extrême avec une capote plus confortable? On ne s’en sort pas…

  • Un simple aérokit?

Répondons par la négative. Porsche n’a pas pour habitude d’envoyer des prototypes sur la route simplement afin d’essayer un  nouvel aileron et un bas de caisse retravaillé. Il s’agit donc indéniablement d’une nouvelle déclinaison plus sportive du Boxster qui sera positionnée au dessus du GTS.

New-Porsche-Boxster-GT4-8

Il est temps de trancher! Simplifions le débat, tant il semble évident qu’un futur GT4 partagerait une philosophie similaire au précédent Spyder. Il manque la capote manuelle, certes, mais il ne serait pas surprenant que Porsche la teste dans le plus grand secret. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, mais s’il y a bien une chose dont nous ne puissions douter, c’est que celle-ci s’annonce formidable!

Crédits photos: Carscoops