Archives pour la catégorie De la 996 à nos jours

Quelques tours de roue à bord d’un Cayman GT4!

Temps de lecture estimé: 2’00

Nous vous l’avions promis il y a quelques jours sur notre page Facebook, le voici pour de bon, et rien que pour vous! Grâce à l’amabilité d’un propriétaire récemment livré, nous avons pu admirer l’un des rares Cayman GT4 livrés en France et, comble du spectacle, bénéficier de quelques kilomètres en passager. En avant!

P1100969

Pour ne rien vous cacher, c’est une rencontre que nous attendions depuis de longs mois. L’un de nos amis proches avait eu la chance de signer l’un des derniers bons de commande pour un GT4. Nous devons bien l’admettre maintenant, nous n’étions pas vraiment convaincu par le choix du Blanc Uni, d’autant plus que l’esthétique du Cayman GT4 nous laissait encore dubitatif… Jusqu’au moment où nous l’avons vu. Oui, le Cayman GT4 est superbe, oui, le blanc lui va à merveille et l’auto aimante les regards! L’aileron, sa gueule béante de requin, de superbes jantes satinées lui confèrent une allure absolument démoniaque! Les propriétaires de 911 en seront pour leur frais, et risquent d’éprouver un semblant d’amertume.

P1100974

Quant à l’habitacle, il est tout aussi remarquable. Equipé du pack Clubsport, notre Cayman du jour bénéficie donc de l’arceau de sécurité et des baquets, superbes, de la 918 Spyder. De véritables cocons dont on ne voudrait jamais s’extirper tant leur maintien est parfait. On reste épaté par l’ergonomie générale du poste de pilotage: le diamètre du petit volant en alcantara est idéal mais surtout, il faut souligner à quel point le levier de vitesses est parfait. Bien plus petit qu’il n’y paraît sur les photos, le levier tombe parfaitement sous la main. Quant au passage des vitesses, il semble impérial, le guidage est irréprochable. Si l’on peut regretter l’absence de boîte PDK, les propriétaires ne se plaindront certainement pas d’une boîte manuelle aussi excellente.

P1100984

Un petit point noir cependant, l’installation du harnais. Non seulement le passage du harnais par les interstices des baquets est peu aisé, mais il nous faut également noter la fixation sur la paroi arrière: la moquette nonchalamment découpée reste visible, et un si piètre niveau de finition frise l’inacceptable… On regrettera également que le propriétaire n’ait pas coché la magnifique option cuir intégral, mais celle-ci nécessitait plusieurs milliers d’euros supplémentaires. Lorsque la législation française vous impose 8000€ de malus écologique, la facture franchit rapidement les 100 000€, au détriment des équipements dont vous rêviez…

P1100989

P1100980

Mais il est temps de monter à bord, et de laisser faire notre pilote et heureux propriétaire. L’auto est flambant neuve et n’affiche que 190km, il n’est donc pas question de pousser l’auto dans ses retranchements. Mais quoi qu’il en soit, le comportement de l’auto reste bluffant. Le GT4 est rivé au sol, et son équilibre est impossible à prendre en défaut. Le freinage est celui de la Carrera S, il n’y a donc aucun risque à ce niveau. Les trains roulants sont excellents, et malgré les suspensions de GT3 à l’avant, le confort reste parfaitement acceptable. Les familiers des 996 ou 997 GT3 comprendront de quoi nous parlons. A côté de cela, le GT4 fait figure de limousine. Le travail des ingénieurs est véritablement bluffant.

P1100971

Au moment de conclure, nous ne pouvons qu’applaudir des deux mains (et des deux pieds) tant le Cayman GT4 incarne une nouvelle ère pour Porsche: les sportives à moteur central bénéficient enfin de l’attention qu’elles méritent légitimement. Le GT4 est littéralement bluffant, presque parfait à tous points de vue. Nous n’avons plus qu’une chose à dire: ceux qui n’ont pas franchi le pas le regretteront amèrement…

Un grand merci au propriétaire de ce GT4 pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Porsche France déçoit avec une Targa 4S limitée à 15 exemplaires.

Temps de lecture estimé:

Youpi! Cocorico! Ca y est, Porsche France a décidé de nous gâter! Vous rappelez-vous de cette superbe Targa 4S Bleu Gulf limitée à 15 exemplaires à laquelle nos amis néerlandais avaient eu droit il y a quelques semaines? Eh bien, pour fêter les 50 ans de la Targa en beauté, Porsche France a également décidé d’y aller de sa petite édition limitée. Mais autant vous le dire tout de suite, nous n’avons pas sauté de joie très longtemps…

08113490-photo-porsche-911-targa-4s-exclusive-edition-000

Le département Exclusive s’est bien évidemment impliqué dans le projet de Porsche France, en commençant par le plus important: la couleur! Et cette fois-ci, Porsche a décidé de faire parler la poudre, en optant pour… du gris. Bravo les mecs, pour une fois que vous organisez un barbecue, vous faites cramer les brochettes! Que le lecteur nous pardonne cet excès de familiarité, mais lorsque l’on voit que les Pays-Bas ont osé le Bleu Gulf, nous ne comprenons vraiment pas pourquoi Porsche France n’a pas osé le Rouge Polo, l’Orange Sanguine, voire le Jaune Bahama qu’ils connaissent parfaitement, puisque le parc presse français dispose d’une 911T Jaune Bahama. Mais non, Porsche a opté pour cette nuance appelée Gris Noir. L’originalité jusqu’au bout…

08113492-photo-porsche-911-targa-4s-exclusive-edition-000

La dotation extérieure bénéficie également des jantes Sport Classic de 20 pouces peintes en noir brillant, dont la beauté et l’allure ne déçoivent jamais. La Targa 4S se pare également du bouclier avant Sport Design évoquant fortement la GTS, tout comme les rétroviseurs Sport Design. On remarquera également la présence de baguettes latérales peintes en couleur carrosserie. L’ensemble est désormais bien habituel sur les éditions limitées développées sur la base de la 911. Quant à l’habitacle, il s’agit d’une copie conforme de ce que Porsche avait proposé sur la sublime 911 Edition 50 ans, qui pourra pour toujours s’arroger le privilège de l’originalité, alors que cette Targa 4S commence, malheureusement, à sentir le réchauffé.

08113494-photo-porsche-911-targa-4s-exclusive-edition-000

La recette est donc fort convenue, et l’auto sera limitée à 15 exemplaires seulement. Un semblant d’exclusivité facturé au prix fort, puisque la Targa 4S Exclusive réservée à la France vous sera facturée 188 489€, contre 127 805€ au modèle de série. Nous espérons toutefois que l’auto connaîtra le succès, car quoi que nous en disions, elle est tout de même très réussie. Mais nous restons très déçus par le manque cruel d’originalité de l’auto. Si un membre de Porsche France venait à lire ces lignes, nous serions fort heureux d’entendre sa version de l’histoire…

Crédits photos: Porsche AG

997 GT3 RS Phase 1: la même en blanc?

Temps de lecture estimé: 2’40

Le relatif calme de l’été nous permet enfin de prendre un peu de repos, de nous allonger dans notre chaise longue préférée afin d’aborder d’autres sujets que ceux de la bouillonnante actualité de cette fabuleuse année 2015, à plus d’un titre. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons partager avec vous quelques clichés d’une 997 GT3 RS Phase 1 assez spéciale, puisque habillée d’un très rare Blanc Carrara.

5587_1_web2

Au regard de son état et sa rare couleur, elle, au moins, pourrait peut-être prétendre à un prix de vente proche de 335 000€! Trève de plaisanteries, le marché est fou, nous le savons, et cela ne nous intéresse plus tellement. Mais la GT3 RS ne cesse de nous passionner. A son lancement en 2007, elle jeta un véritable pavé dans la mare lorsque les premières photos furent révélées sur internet. Alors que la tendance nostalgique n’avait pas encore émergé, Porsche proposait des couleurs sorties tout droit des seventies: orange, vert signal, et bandes noires pour les peintures de guerre! C’est bien peu de dire que de nombreux porschistes eurent quelques vertiges à sa sortie.

5587_web

Pour les amateurs d’autos plus discrètes, Porsche proposa également le noir et le gris, tous deux parés de bandes orange. Si vous souhaitiez rester discret, la combinaison noire et orange était bien vaine, tant elle laissait penser que vous vous prépariez à fêter Halloween. Le gris se montrait davantage à la hauteur de la tâche, mais les rappels orange se chargeaient de rappeler à tous qui était le patron. Il serait intéressant aujourd’hui de savoir dans quelles proportions chacune des quatre couleurs a été vendue, même s’il est fort probable que l’orange récolte la palme de la popularité.

5587_2_inter1

Mais il y avait bel et bien une demande que Porsche n’avait pas anticipée: le blanc! Rendu célèbre sur les incontournables Carrera RS 2.7, redevenu populaire grâce à la 996 GT3 RS, Porsche n’anticipa probablement pas l’envie nostalgique de certains porschistes de s’offrir une GT3 RS blanche. De fait, quelques semaines après le lancement, Porsche instaura en toute discrétion une cinquième combinaison de couleurs: le blanc à bandes orange. La combinaison est superbe, mais extrêmement rare en raison de son lancement relativement confidentiel. Il semblerait d’ailleurs que plusieurs clients aient opté pour un blanc Carrara à bandes noires, comme l’illustre l’auto de cet article. Nous ignorons totalement s’il s’agit d’une combinaison proposée de série, ou s’il était nécessaire de passer par le département des commandes spéciales. Eu égard à sa rareté, il est fort probable qu’il s’agisse d’une commande spéciale.

5587_5_back

Il faut pourtant admettre que le blanc lui va à ravir, mais nous ne pouvons nous empêcher de nous poser une fâcheuse question: sur la 997 GT3, le blanc est, de loin, la couleur la plus populaire, à tel point que certains acheteurs n’apprécient guère les 997 GT3 blanches, trop banales. De même, nous pensons que le blanc ne sied que très moyennement à la nouvelle 991 GT3 RS. Dès lors, pourquoi serait-il si réussi sur la GT3 RS Phase 1? Il s’agit simplement d’une question de contexte. Près de dix ans après la commercialisation de l’auto, nous avons pu remarquer que le blanc est rare, sinon introuvable. Cela en fait une couleur originale, et nous avons si peu l’habitude d’en croiser une blanche, que celle-ci en devient subitement plus belle que les autres. Il s’agit simplement du pouvoir de l’originalité, et c’est la raison pour laquelle une GT3 RS blanche attirera beaucoup d’attention, malgré une couleur plus discrète que l’orange.

porsche-997-gt3-rs-mki-c115526082014185103_8

Heureux propriétaires, vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire, si vous souhaitez que votre 991 GT3 RS reste elle aussi une diva lorsqu’elle aura été remplacée par une RS plus rapide et plus méchante: offrez lui une couleur unique! Vous ne le regretterez pas.

Crédits photos: SloanCars

GT3 RS blanche et orange: Autogespot

TopCar Stinger GTR, la 911 survoltée venue du froid.

Temps de lecture estimé: 2’35

Les meilleurs préparateurs capables de s’attaquer à Porsche, nous les connaissons tous. Mis à part Singer et Rauh-Welt spécialisés sur les Youngtimers, il n’y a guère qu’en Allemagne que l’on puisse espérer trouver un préparateur digne de ce nom. Ruf, Techart, Gemballa, 9ff et NineMeister, pour ne citer que les plus connus, constituent un imprenable bastion pour qui souhaite transformer sa Porsche en prototype digne de Mad Max. Ah, vraiment?

adv1-topcar-singer-911-turbo-12

Si vous n’avez jamais entendu parler de TopCar, rassurez-vous, cela est parfaitement normal. Le préparateur est encore très jeune, mais ses réalisations sont pourtant d’une qualité remarquable, qui doit certainement faire frémir les grands noms de la place. Ce qui est d’autant plus surprenant que TopCar n’est pas allemand… Il est russe! Oui, russe, mais cela ne l’empêche pas de réaliser un travail époustouflant, comme nous souhaitons maintenant vous le démontrer avec cette Stinger GTR limitée à 25 exemplaires.

adv1-topcar-singer-911-turbo-10

adv1-topcar-singer-911-turbo-7

La base de cette auto est une 911 Turbo S des plus « banales », mais TopCar n’a pas manqué de la déshabiller complètement afin de lui appliquer un nouveau kit en fibre de carbone. Et absolument tout y passe! Les boucliers redessinés, le capot avant adoptant son creusement central emblématique des 911 anciennes, un aileron arrière élargi, un extracteur d’air en fibre de carbone apparente. N’omettons pas les ailes avant élargies évoquant les 911 3.0 RSR, ou encore les entrées d’air retravaillées. Il était certainement trop simple de laisser les entrées d’origine, TopCar a donc décidé d’adopter une esthétique plus acérée, donnant au résultat final une allure démoniaque.

2ea30480afecbc6a3e3479e743d8ea53

adv1-topcar-singer-911-turbo-4

adv1-topcar-singer-911-turbo-6

Cela ne sera certes pas au goût de tout le monde, tant l’auto se fait remarquer malgré sa livrée noire, mais force est d’admettre que ce travail respecte parfaitement la ligne générale de la 911. La simplicité et la fluidité des lignes de la 911 rendent toute modification esthétique relativement dangereuse: il est facile de déséquilibrer un dessin très homogène, et TopCar a su relever ce défi avec brio! Notons également la contribution des superbes jantes ADV5 de 21 pouces, dont le dessin à 5 branches marie sobriété et originalité. Soit dit en passant, nous ne doutons nullement que ces jantes habilleraient à merveille des 911 de série sans la moindre modification esthétique.

adv1-topcar-singer-911-turbo-15

Le kit TopCar vous coûtera tout de même 34 700$. Et puisque les russes ne sont pas si mauvais en affaires, sachez que ce prix n’inclut ni la pose, ni les jantes, ni les échappements, ni les logos TopCar. Il serait par trop regrettable de ne pas faire gonfler la facture! Quant à la peinture, peut-être pourrez-vous faire l’impasse, et opter pour une finition en carbone apparent, à condition d’assumer l’allure un rien tapageuse du matériau sur une auto. Le prix inclut toutefois l’exclusivité, puisque le kit Stinger GTR ne sera réalisé qu’à 25 exemplaires.

adv1-topcar-singer-911-turbo-9

Il vous sera également possible de bénéficier d’une préparation entièrement sur-mesure de l’habitacle. Cela étant, mieux vaut ne point trop en faire, tant l’allure extérieure de l’auto contribue pour beaucoup à son charme brutal. Ne versons point dans le mauvais goût. Dans un tout autre genre, n’hésitez pas à opter pour une préparation moteur! Le kit TopCar vous permettra de grappiller 60ch supplémentaires ainsi que 130Nm de couple. Si cela ne vous suffit guère, il est toujours possible de faire appel aux maîtres ingénieurs du continent européen, les allemands… Après tout, la signature Ruf sous le capot fait toujours son petit effet, même sous un habit traditionnel russe….

adv1-topcar-singer-911-turbo-1

Crédits Photos: TopCar

Quand Maria Sharapova découvre le nouveau Boxster Spyder

Temps de lecture estimé: 1’10

Nous savions depuis longtemps que Porsche maîtrisait l’art de se mettre en scène. Et lorsque votre égérie se nomme Maria Sharapova, quelle meilleure opportunité que le charme so british de Londres et son tournoi de Wimbledon afin d’utiliser les charmes de mademoiselle Sharapova? A moins que ce ne soit elle qui ait décidé d’user des charmes du Boxster Spyder.

M15_2195

Il faut dire que depuis son lancement en avril, le petit roadster musclé a fait chavirer bien des coeurs, et non des moindres! De nombreux lecteurs ne sont pas sans savoir que l’un des journalistes les plus influents de la sphère Porsche en France s’est lui-même laissé séduire, n’oubliant pas au passage d’opter pour un Orange Gulf tout à fait approprié. Mais une couleur aussi criarde aurait sûrement mis à mal le flegme légendaire des sujets de sa Majesté, aussi notre Boxster londonien s’affiche-t-il en Bleu Saphir. Un choix qui ne nous déplaît en rien, puisqu’il s’agit de notre couleur favorite sur le roadster aux dents longues.

M15_2191

Les beaux yeux de Maria Sharapova n’étaient certainement pas nécessaires afin d’attirer le regard sur le Spyder, mais il n’en reste pas moins que l’association de ces deux championnes allie, c’est bien le cas de le dire, charme, élégance et sportivité en formant un cocktail tout à fait approprié.

M15_2192

Et pour les messieurs qui auraient déjà craqué pour le Boxster Spyder (cela vaut également pour tout autre modèle estampillé du petit cheval de Stuttgart) au grand dam de madame, qui avait bien d’autres projets en tête, voici une petite astuce que nous serons les seuls à vous dévoiler, mais qui pourrait tout à fait fonctionner: la robe de Maria Sharapova provient de chez Alexander McQueen, et les talons sont confectionnés par Tabitha Simmons. Voilà, vous n’aurez plus d’excuse!

M15_2193