Porsche signe une 17ème victoire aux 24h du Mans!


Temps de lecture: 3’45

Mes amis, quelle course! Si nous avions su au départ de la course que l’histoire se terminerait si bien, nous n’en aurions rien cru! Seulement un an après son retour en endurance, le constructeur le plus titré de l’histoire vient de signer un doublé historique face à des concurrents affutés, 17 ans après sa dernière victoire.

Tout avait commencé de la meilleure des façons, les trois 919 Hybrid ayant largement dominé les qualifications, tenant le reste de la meute à bonne distance sur la grille. Cependant, les essais du samedi matin soulevaient les premières inquiétudes: sur un rythme de course, les Audi se montraient plus rapides que les Porsche. Ajoutons à cela la capacité pour l’écurie d’Ingolstadt de faire durer ses pneus bien plus longtemps que Porsche sur les 919 Hybrid, nous avions quelques raisons de nous inquiéter.

S15_0524

S15_0514

Au terme de la première heure de course, nos inquiétudes s’avéraient partiellement fondées: les Audi avaient repris possession des 2ème et 3ème places, tandis que la 919 Hybrid n°17 contenait péniblement les assauts de la meute, conservant son avantage en raison de ravitaillements moins fréquents. Pendant ce temps, les 911 s’illustraient par une remarquable tendance à cramer en bord de piste!

S15_0515

Au bout de 5 heures, la 919 n°17 (Hartley, Weber, Bernhard) tenait toujours les rênes, mais un contact entre une Audi et une Ferrari 458 causa l’intervention du safety car, ce qui permit aux deux autres Audi de se repositionner en embuscade, derrière les deux 919 de tête. La menace était loin d’être risible, puisqu’en profitant d’un petit cafouillage des commissaires de piste lorsque le safety car rentra aux stands, l’Audi put opportunément reprendre une place et batailler pour reprendre la tête de la course. S’ensuivit une longue série de dépassements entre l’Audi et les deux Porsche pour la première place, les positions ne cessant de changer au gré des ravitaillements. On commença à penser que ces 24 heures du Mans se joueraient encore à quelques secondes, tant aucun des concurrents ne semblait en mesure de prendre l’avantage.

S15_0547

S15_0549

S15_0536

C’est vers minuit que de nouveaux événements vinrent remettre en question le classement général. A ce moment précis, Mark Webber occupait toujours la tête de la course dans la n°17, aux prises avec deux Audi qui ne lâchaient rien. On retrouvait la n°19 de Bamber/Tandy/Hülkenberg en quatrième position, et la n°18 de Dumas/Lieb/Jani en cinquième position. Cette dernière avait plus ou moins hypothéqué ses chances de victoires après un tout droit de Romain Dumas qui imposa un retour aux stands pour un remplacement de la face avant. Mais revenons aux avant-postes: on s’apprêtait à pester contre les commissaires de pistes, tant une décision venait de tuer la course. En raison d’un dépassement sous drapeau jaune, Mark Weber se voyait infliger un stop and go d’une minute dans les stands. Ce fut la minute la plus longue de l’année pour les porschistes, tant la course semblait perdue. Mais c’était sans compter sur la régularité exemplaire de l’équipage Bamber/Tandy/Hülkenberg, qui profita des arrêts successifs des deux Audi pour prendre la tête de la course. Qui l’eût cru!!

S15_0575

S15_0577

S15_0565

S15_0563

Tout au long de la nuit, on retrouva la 919 Hybrid n°19 aux avant-postes, devant deux Audi. Mais vers 6 heures du matin, nous eûmes l’agréable surprise de voir la 919 Hybrid n°17 revenir en deuxième place, tirant profit d’une régularité exemplaire et de quelques soucis chez Audi. Les petits soucis mécaniques s’accumulaient seulement sur la 919 du trio Dumas/Lieb/Jani, souffrant d’un déséquilibre chronique du système de freinage, ne permettant à cette dernière que de rester en embuscade en cas de problème.

M15_1932

M15_1927

Mais à part les ennuis rencontrés par la n°19, les deux autres 919 Hybrid se montrèrent impériales tout au long de la nuit et de la journée de dimanche, leur permettant d’afficher une avance suffisante pour tenir les Audi à distance. D’ailleurs, sur les coups de 11 heures, les Audi n°9 et n°7 commencèrent à s’échanger les 3ème et 4ème positions en raisons d’arrêts aux stands plus nombreux que prévus, sans que l’on connaisse l’origine des problèmes. A une heure du terme de la course, alors que la météo se faisait de plus en plus menaçante, la Porsche n°19 conservait un tour d’avance sur le Porsche en 2ème position, et deux tours d’avance sur l’Audi n°7. A ce moment précis, en voyant la fiabilité remarquable des autos et la régularité de leurs pilotes, nous commencions à y croire très sérieusement!

S15_0588

S15_0599

M15_1933

La dernière heure se déroula sans encombres, si ce n’est pour la tension de tous les porschistes présents dans les gradins ou devant leur télévision. Mais même avec la pluie menaçant de tomber sur le circuit, rien ne semblait en mesure d’empêcher la victoire de l’une des Porsche en tête. Ce n’est qu’à 15 minutes du terme que quelques gouttes vinrent perturber la fin de course, mais sans remettre en question la domination exemplaire de Porsche au cours de cette édition des 24 heures du Mans. Voir les Porsche franchir la ligne d’arrivée en tête fut tout de même un soulagement. Un soulagement car la victoire de Porsche tant attendue, venait d’être gravée dans le bitume du Mans. Et parce que Porsche avait tenu parole: ils étaient venus gagner, ils l’ont fait.

S15_0557

S15_0555

En y repensant, quel exploit réalisé par Porsche, pour ses deuxièmes 24h du Mans après son retour en 2014, et avoir seulement remporté  les 6h de Sao Paulo au cours de ces deux saisons de compétition. Porsche réalise ainsi un nouveau doublé historique, confortant sa position de constructeur le plus titré de l’histoire du Mans, avec 17 victoires. L’exploit est d’autant plus grand que la victoire revient au trio Bamber/Tandy/Hülkenberg, qui ne réalisait que sa deuxième course au volant de la 919 Hybrid, après les 6h de Spa. Porsche ne regrettera certainement pas d’avoir engagé une troisième voiture, ni d’avoir choisi cet équipage. Historique, mythique, magique, les superlatifs viennent à manquer, tant la course fut belle, tant la joie est grande aujourd’hui. Merci Porsche, de nous avoir fait tant rêver!!!

Crédits photos: Porsche AG

6 réflexions sur « Porsche signe une 17ème victoire aux 24h du Mans! »

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s