Porsche promet une nouvelle GT2 RS


Temps de lecture estimé: 1’40

Le turbo est décidément un thème très à la mode, et Porsche ne pourra pas non plus faire l’impasse. Les réglementations en matière de réduction des émissions de CO2 sont telles que la 991 phase 2 sera équipée d’un moteur turbocompressé. Mais qui dit turbo, dit retour de la GT2! Explications…

5915650129_046be7c4ef_b

D’après les rumeurs les plus récentes, la 911 d’entrée de gamme sera équipée d’un flat 6 turbocompressé. Les petits malins du marketing ne manquant jamais de faire un bon coup de pub, la cylindrée sera probablement de 2,7 litres. Nous ne vous ferons pas l’affront de vous expliquer à quelle célèbre 911 cela fait référence. Ce petit moteur pourrait tout de même développer jusqu’à 407ch, alors que la Carrera S développe aujourd’hui 400ch! Les caractéristiques exactes restent toutefois inconnues, n’allons donc pas trop vite en besogne.

7204707970_14693dac86_k

Que les plus inquiets se rassurent, Andreas Preuninger, le responsable des autos à hautes performances du constructeur, bénéficie d’une influence certaine. Grâce à lui, les GT3 et GT3 RS conserveront un moteur atmosphérique. C’est bien le moins que nous attendions d’une lignée de sportives s’illustrant pas leur réactivité et leurs montées en régime rageuses. Andreas Preuninger serait également un fervent défenseur du retour de la boîte manuelle pour la gamme GT3, estimant que les clients aimeraient beaucoup avoir le choix entre la PDK et l’éternelle boîte manuelle.

5983782486_7ab077244c_b

Enfin, cela ne devrait pas vous surprendre puisque nous l’avions évoqué, la GT2 RS devrait faire son grand retour avec la 991 phase 2! Nous avions vu juste, en affirmant qu’une gamme de 911 aux moteurs turbocompressés ne pouvait certainement pas faire l’impasse sur une Turbo taillée pour la piste. Andreas Preuninger, encore lui, affirme qu’une héritière sera donnée à la GT2 RS, lorsque la 991 phase 2 approchera de la fin de son cycle de commercialisation, c’est à dire en 2018.

6447337707_403e00a20a_b

En prenant connaissance de toutes ces nouvelles réjouissantes, il est bien difficile de comprendre les réticences des amateurs à l’idée de voir l’ensemble de la gamme 911 passer sous pavillon turbocompressé. Une évolution sensiblement similaire à l’apparition des catalyseurs dans les années 80, qui avait pénalisé les performances des moteurs pendant quelques temps. Oui, un moteur turbo se caractérise davantage par les coups de boutoir délivrés par son couple, plutôt que par ses montées en régime mélodieuses. Mais si un constructeur dispose d’une solide expérience en la matière, il s’agit bien de Porsche. Dès lors, pester contre l’arrivée d’une gamme turbocompressée chez Porsche équivaut en quelque sorte à protester contre Michel Troisgros parce qu’il a décidé de cuisiner…

Sources:

Motoring

Autocar

J'ai quelque chose à ajouter:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s