Porsche promet une nouvelle GT2 RS

Temps de lecture estimé: 1’40

Le turbo est décidément un thème très à la mode, et Porsche ne pourra pas non plus faire l’impasse. Les réglementations en matière de réduction des émissions de CO2 sont telles que la 991 phase 2 sera équipée d’un moteur turbocompressé. Mais qui dit turbo, dit retour de la GT2! Explications…

5915650129_046be7c4ef_b

D’après les rumeurs les plus récentes, la 911 d’entrée de gamme sera équipée d’un flat 6 turbocompressé. Les petits malins du marketing ne manquant jamais de faire un bon coup de pub, la cylindrée sera probablement de 2,7 litres. Nous ne vous ferons pas l’affront de vous expliquer à quelle célèbre 911 cela fait référence. Ce petit moteur pourrait tout de même développer jusqu’à 407ch, alors que la Carrera S développe aujourd’hui 400ch! Les caractéristiques exactes restent toutefois inconnues, n’allons donc pas trop vite en besogne.

7204707970_14693dac86_k

Que les plus inquiets se rassurent, Andreas Preuninger, le responsable des autos à hautes performances du constructeur, bénéficie d’une influence certaine. Grâce à lui, les GT3 et GT3 RS conserveront un moteur atmosphérique. C’est bien le moins que nous attendions d’une lignée de sportives s’illustrant pas leur réactivité et leurs montées en régime rageuses. Andreas Preuninger serait également un fervent défenseur du retour de la boîte manuelle pour la gamme GT3, estimant que les clients aimeraient beaucoup avoir le choix entre la PDK et l’éternelle boîte manuelle.

5983782486_7ab077244c_b

Enfin, cela ne devrait pas vous surprendre puisque nous l’avions évoqué, la GT2 RS devrait faire son grand retour avec la 991 phase 2! Nous avions vu juste, en affirmant qu’une gamme de 911 aux moteurs turbocompressés ne pouvait certainement pas faire l’impasse sur une Turbo taillée pour la piste. Andreas Preuninger, encore lui, affirme qu’une héritière sera donnée à la GT2 RS, lorsque la 991 phase 2 approchera de la fin de son cycle de commercialisation, c’est à dire en 2018.

6447337707_403e00a20a_b

En prenant connaissance de toutes ces nouvelles réjouissantes, il est bien difficile de comprendre les réticences des amateurs à l’idée de voir l’ensemble de la gamme 911 passer sous pavillon turbocompressé. Une évolution sensiblement similaire à l’apparition des catalyseurs dans les années 80, qui avait pénalisé les performances des moteurs pendant quelques temps. Oui, un moteur turbo se caractérise davantage par les coups de boutoir délivrés par son couple, plutôt que par ses montées en régime mélodieuses. Mais si un constructeur dispose d’une solide expérience en la matière, il s’agit bien de Porsche. Dès lors, pester contre l’arrivée d’une gamme turbocompressée chez Porsche équivaut en quelque sorte à protester contre Michel Troisgros parce qu’il a décidé de cuisiner…

Sources:

Motoring

Autocar

Panamera Edition: une série spéciale à l’intérêt très limité…

Temps de lecture estimé: 2’10

« Bon les gars, il reste des Panamera à écouler avant l’arrivée du nouveau modèle. Trouvez-moi un truc, vous avez 20 minutes »! Bien que nous ayons beaucoup apprécié le confort de conduite de la Panamera S E-Hybrid, Il est bien difficile de penser à autre chose, lorsque l’on cherche à comprendre l’intérêt de la nouvelle Panamera Edition. Par acquis de conscience, prenons le temps de vous expliquer pourquoi cette série spéciale est dénuée d’intérêt…

Parce que l’équipement extérieur est risible

D’après le communiqué de presse, « le design extérieur se caractérise par la présence d’éléments distinctifs subtils ». Subtils, c’est bien le cas de le dire! L’entourage des vitres délaisse les chromes au profit d’une finition noire brillante. Et si vous optez pour l’option « Entry & Drive », une option inutile à plus de 1000€, les inserts chromés sur les poignées de portes spécifiques à cette option seront également peints en noir brillant. Rappelons que l’options Entry & Drive est un système de verrouillage sans clé. Il vous suffit d’effleurer la poignée afin d’ouvrir ou de verrouiller votre véhicule. Et il ne fait nul doute que tous les clients rêvaient d’avoir ces poignées magiques en noir brillant…

zoom

Notons également la présence des jantes de 19 pouces type « Panamera Turbo II » en série. Une option normalement facturée 1800€, qui sera accompagnée d’écussons peints sur les jantes. Enfin, la Panamera Edition sera équipée de la suspension active PASM, des feux dynamiques PDLS, et de capteurs d’aide au stationnement avant et arrière. Si ces derniers équipements ont du sens, dans la mesure où la Panamera est une auto pour les gros rouleurs la série Edition ne présente rien de véritablement exceptionnel, et nous pouvons sans peine affirmer que Porsche a fait le minimum pour cette série « spéciale ».

P15_0271

Parce que l’habitacle est à peine mieux

Il faut admettre qu’un petit effort a été réalisé. La sellerie cuir adopte une finition beige Louxor pour les sièges, accompagnée d’un tableau de bord en cuir noir surpiqué de coutures beige Louxor. Notons également la présence de l’écusson Porsche incrusté dans les appuie-tête, superbe! Le volant Sport Design, les tapis de sol ainsi que des seuils de porte en acier spécial portant la signature « Edition » sont de série, tout comme le module de communication intégrant le système audio haut de gamme signé Bose.

P15_0268

Le traitement intérieur semble plus travaillé que la dotation extérieure. Il n’y a pourtant pas matière à s’extasier, surtout si l’on veut bien se rappeler à quel point Porsche avait su nous surprendre avec la Panamera Exclusive Series, certes destinée à une clientèle beaucoup plus fortunée. Tout de même, Porsche s’est contenté du minimum vital afin de nous faire penser qu’il s’agit d’un modèle original.

P15_0269

Parce qu’elle n’a rien de si spécial

Trois variantes sont disponibles: le V6 essence de 310ch en version deux et quatre roues motrices, et le V6 diesel de 300ch en version deux roues motrices. Tout comme la Panamera Platinum Edition qui peuple encore les parcs occasion du constructeur, la Panamera Edition ne fait pas vraiment dans le raffinement et la noblesse mécanique. D’ailleurs Porsche s’est bien gardé d’en faire une série numérotée. Y a-t-il un objectif de ventes officiel? Le seul objectif officieux est probablement d’écouler les dernières caisses disponibles à peu de frais, avant l’arrivée du nouveau modèle.

P15_0270

D’ailleurs Porsche France avait en son temps usé de ce procédé afin de vendre les dernières 993 Carrera S en vente sur le sol français. Repeintes rapidement en « Vésuvio métallisé » par l’usine, les clients avaient cru à une série limitée, et ces derniers modèles s’étaient vendus sans trop de difficultés avant l’arrivée de la 996. L’histoire est un éternel recommencement.

Parce que la nouvelle arrive à grands pas

Nous l’avons dit, la future Panamera est l’un des modèles dont le lancement devrait se produire cette année. D’ailleurs, les premiers clichés espions nous laissent espérer une ligne bien plus enthousiasmante. N’en déplaise à Porsche, peut-être vaut-il mieux garder son argent et patienter jusqu’au lancement imminent d’une nouvelle auto qui sera indiscutablement plus belle, plus économe, et plus confortable.

Crédits photos: Porsche AG

Les 919 Hybrid frappent fort en ce début de saison 2015!

Temps de lecture estimé: 1’50

La saison 2015 de WEC vient de reprendre, et c’est peu de dire que Porsche a n’a rien perdu de ses ambitions! Il semblerait même que les ambitions du constructeur aient été revues à la hausse. Afin d’y voir plus clair, nous vous proposons de découvrir la 919 Hybrid version 2015, et de faire un premier point sur ses performances, déjà très prometteuses.

Les modifications esthétiques sont mineures: on notera une prise d’air frontale réduite sur une face avant très légèrement effilée. L’extracteur d’air sur les flancs a été simplifié, ne possédant plus que deux grandes lames au lieu de trois initialement. Enfin, on remarquera une prise d’air devant chaque roue arrière, ainsi qu’une nouvelle ouverture au-dessus des roues arrière afin de faciliter l’écoulement de l’air. Mais ne vous y trompez pas, la majorité des composants présente de nouvelles caractéristiques dans le but de gagner en rigidité ou de réduire le poids du prototype. Sur la photo ci-dessous, la 919 blanche possède toutes les nouvelles modifications esthétiques, au contraire de la rouge et de la noire.

M15_0273

C’est l’autre grande nouveauté de cette saison! Trois autos pour les 24 Heures du Mans, aux livrées – enfin!! – différentes et colorées. La rouge fait évidemment référence à la 917 « Salzbourg » victorieuse en 1970, tandis que la noire serait une référence à la 918 Spyder détenant le record du tour sur le Nürburgring. La livrée « Porsche Intelligent Performance », toujours aussi peu esthétique à moins de pouvoir suivre la course depuis son propre hélicoptère, est reconduite. Mais gardons-nous de sauter de joie à la vue de ces peintures de guerre colorées, nous n’aurons la chance de les admirer qu’à l’occasion des 24 Heures du Mans. Pendant le reste de la saison, les 919 Hybrid resteront invariablement blanches…

M15_0268

Quelques modifications sont également à noter du côté de la motorisation. Sans entrer dans des détails techniques ennuyeux à souhait, la 919 est désormais équipée d’un moteur électrique développant la puissance maximale autorisée, soit l’équivalent de 400ch sur les roues avant. On notera également la présence d’un système de récupération d’énergie au freinage, ainsi qu’un second système de récupération des gaz d’échappement. Le moteur thermique propulsant les roues arrière reste un petit V4 turbo de plus de 500ch. En résumé, 900ch sur quatres roues motrices, avec un couple de camion disponible dès les plus bas régimes. Incroyable, mais il s’agit bien d’une voiture de course!

M15_0245

Et les performances sont à l’avenant. Alors que le prologue du WEC vient de se dérouler sur le circuit du Castellet en France, les 919 Hybrid n’ont pas manqué leur retour. Tout comme l’année dernière, Porsche s’est emparé du meilleur tour chronométré, Neel Jani parcourant le meilleur tour en 1″37″22. La fiabilité n’est pas en reste, puisque les Porsche ont profité de ces deux jours d’essais pour parcourir près de 4200 kilomètres. En dépit de l’amélioration des performances des concurrents, il semblerait que Porsche ait bien fait ses devoirs de vacances. Après une victoire prometteuse en 2014 à Interlagos, il est grand temps pour Porsche de se mêler sérieusement à la bataille pour le titre!

M15_0276

Crédits photos: Porsche AG

 

Une 997 GT3 RS Mk1 à 335 000€: la bonne blague d’un centre Porsche

Temps de lecture estimé: 1’40

S’il fallait citer le collector ultime de la gamme 997, nombre de porschistes citeraient sans hésiter la RS 4.0, à raison. Ce n’est un secret pour personne, et nous l’avons déjà évoqué, l’engouement pour les Porsche de collection et les RS en particulier est tel que les prix de ces autos ne cessent d’atteindre des sommets. Cependant, alors que les RS les plus rares commencent à atteindre un plafond de verre, d’autres autos s’envolent vers les sommets du ridicule, à l’image de cette GT3 RS Phase 1…

20150319134358181_006

Il y eut d’abord les 996 GT3 RS, dont la cote a effectué un bond faramineux, la portant à près de 220 000€. D’ailleurs, nous avons récemment remarqué que les 996 GT3 Phase 2 étaient attirées dans son sillage, puisque l’on commence à dénicher quelques exemplaires à 100 000€, sans pour autant qu’ils soient exceptionnels. Désormais, la recherche compulsive de « collectors » s’avérant de plus en plus ardue, la hausse des autos rares s’étend à des modèles de plus en plus récents, sans raison apparente.

20150319134355082_005

C’est ainsi que cette 997 GT3 RS Phase 1 a attiré notre attention. 335 000€, vraiment? Pour un tel prix, elle doit être tout simplement hors du commun. Eh bien! Ce n’est pas le cas. Certes, elle affiche à peine plus de 5 000km au compteur. En soi, ce n’est pas si exceptionnel: les GT3 RS roulent généralement peu, et il ne serait pas surprenant d’en dénicher d’autres affichant un kilométrage similaire. Peut-être n’a-t-elle jamais fait de piste, mais cela ne justifie en aucun cas cette subite explosion du prix de l’auto!

20150320091424251_012

Car le reste est à l’avenant. Tout en étant dans un état irréprochable, cette GT3 RS n’en est pas pour autant « hors du commun ». Nous entendons par là qu’elle ne dispose d’aucun équipement du département Exclusive, ou d’une combinaison de couleurs inattendue. Il s’agit simplement d’une rare GT3 RS en parfait état, qui justifierait donc un prix dans la moyenne haute, aux alentours de 110 000€.

20150320091418181_010

Il est vrai que la cote des 997 GT3 RS a montré un léger frémissement à la hausse ces derniers temps, laissant croire à une stabilisation – déjà – de sa cote. Cela étant, rien, absolument rien, ne permet de justifier un tarif vous permettant de vous offrir la dernière 991 GT3 RS en cochant la liste complète des options, tout en gardant de quoi vous offrir un Cayman GT4, lui aussi assorti de toutes les options. Les collectionneurs sauront faire le calcul, et opteront pour la seconde alternative, sans l’ombre d’une hésitation! Seules deux hypothèses nous semblent plausibles au moment d’expliquer un tel tarif: une faute de frappe, ou la gourmandise exacerbée et ridicule d’un concessionnaire ayant perdu le sens de la mesure.

20150320091427584_013

L’auto est à vendre au centre Porsche de Villingen

A 1,35 million d’€, cette 993 GT fait sauter la banque!

Temps de lecture estimé: 2’30

Les 993 GT ont décidément le vent en poupe. Après la fabuleuse 993 GT digne d’un musée que nous vous avions présentée, la vente aux enchères d’Amelia Island a vu une autre 993 GT changer de propriétaire pour la modique somme de 973 000$ (environ 885 000€). Mais celle que nous souhaitons vous présenter dépasse l’entendement. Vous avez bien lu, une 993 GT est actuellement à vendre pour le prix astronomique de 1,35 millions d’€! Ils nous tarde de vous expliquer pourquoi!

$_27-3

Ne nous attardons pas sur le fait que les 993 GT soient des collectors ultimes, considérés comme l’aboutissement suprême du développement des 911 refroidies par air, nous avons repris ce refrain à maintes et maintes reprises. Concentrons-nous sur cette GT en particulier. Il s’agit en effet d’une rarissime « EVO ». L’aboutissement d’un aboutissement, en quelque sorte. Seules 21 GT Evo furent construites, à partir d’avril 1998, et furent parmi les dernières 993 assemblées. La seule modification concernait le moteur dont la puissance était majorée de 20ch, portant le total à 450ch. Et dire qu’en 1998, la presse mondiale s’émouvait de voir une 993 Turbo à quatre roues motrices développer 408ch. En 1998, nombre de journalistes ont certainement perdu leur latin en voyant débouler 450ch propulsés par deux roues motrices…

$_27-4

Il nous faut également mettre en avant l’état manifestement irréprochable de cette 993 GT. Affichant seulement 27 000km, ce qui semble plausible étant donné que ces autos roulent très peu, son habitacle semble aussi neuf qu’au premier jour! La superbe sellerie en cuir bi-ton ne présente pas la moindre craquelure, et l’on remarquera la présence de coques de sièges peintes. Cela est loin d’être rare sur une 993 GT, mais ajoute un supplément d’originalité à une auto déjà unique, notamment par sa couleur.

$_27-6

$_27-7

Sujet épineux que cette livrée Bleu Riviera. Une couleur en particulier justifie-t-elle une prime de plusieurs milliers d’€, voire plusieurs dizaines de milliers dans le cas présent, sur la cote du modèle? Nous avons la tâche ardue de prendre position sur le sujet, puisque nous ne pouvons nous contenter d’une réponse de normand. Le fait est qu’un collectionneur cherchant une 993 GT paiera le juste prix s’il exige de la qualité, qu’importe la combinaison de couleurs. Cela étant, le marché de la 993 GT est si restreint et discret que les acheteurs ont très souvent les moyens de refuser une grise ou une jaune s’ils souhaitent du bleu. Dans cette perspective, il existe donc bel et bien une demande pour ces couleurs plus rares et exclusives. Celui qui souhaite cette couleur acceptera par conséquent d’en payer le prix.

$_27-2

Cela est d’autant plus vrai qu’il existe quelques rarissimes exemplaires aux combinaisons de couleurs affolantes. Ce sont des autos produites sur commande spéciale, ayant nécessité la mobilisation de l’ensemble des compétences de Porsche Exclusive, et elles ne se montrent que très rarement aux yeux du public. Nous avons eu vent de l’existence d’un modèle bleu Gulf, intérieur rouge dont nous n’avons malheureusement pas la permission de publier le moindre cliché, du moins pour l’instant.  Ces autos uniques et totalement décalées seront d’autant plus onéreuses, qu’elles s’adressent à des collectionneurs exigeant le meilleur du meilleur.

$_27

Cette 993 GT vaut-elle pour autant 1,35 million d’€? La rareté d’une version Evo, assortie d’une couleur très appréciée, plaident en faveur d’un tarif approchant le million d’€, comme en atteste d’ailleurs la vente réalisée par Gooding. En revanche, en approfondissant davantage notre enquête, nous avons appris que cette 993 GT est en vente depuis 2014. Ce qui signifie qu’elle attend son propriétaire depuis plusieurs mois, ce qui est surprenant eu égard à l’émulation animant le marché actuellement, et signifie donc que son prix est trop élevé. D’ailleurs, la belle jaune dont nous avions parlé, tout comme une autre GT à vendre pour 890 000€ au centre Porsche de Mannheim, attendent leur nouveau propriétaire depuis plusieurs semaines en dépit de leur indéniable qualité. Dès lors, il semblerait qu’à près de 900 000€, la cote de la 993 GT semble, enfin, atteindre ses vraies limites.

L’auto est à vendre en Italie chez LF Auto